jeudi 27 septembre 2007

Dix souvenirs pour Sarah-Maude

Hola,
Parce que Sarah-Maude m'a écrit qu'elle aime bien me lire habituellement, mais qu'en plus, les anecdotes et photos de Vilcabamba lui ont rappelé tant de bons souvenirs, et pour la remercier de m'avoir envoyé quelques photos de son plus récent séjour à Vilca (Sarah-Maude est très photogénique, alors avec les paysages de l'Équateur, ça fait des bien belles photos!), voici donc, en guise de cadeau, dix photos de Vilcabamba pour Sarah-Maude.
Mais évidemment, je vous autorise à les regarder aussi :-)


Une vue d'ensemble du pueblo, niché au creux de la vallée. Photo prise à quelques 200 mètres au-dessus de Vilca, sur le sentier menant au sommet du Mandango.


La vallée le long de la route menant à Loja... Sarah-Maude, dis-moi, est-ce que l'on voit la villa que Marcel a construite et où on peut voir l'empreinte de ta main dans le ciment?

Vu du sentier qui serpente vers la route... et deux randonneurs qui viennent d'atteindre la première plate-forme avant le crucifix. (Ils n'allaient pas dépasser le crucifix).


Vallée encore, angle un peu différent. Villa, Sarah-Maude? Je voulais tanto réussir à la capter pour toi en photo! Pour situer les autres, la plate-forme est sur le petit monticule au centre-droite, le crucifix est visible à l'extreme gauche.

Le "mur de roche" que l'on frappe... et que l'on croit impossible à gravir... Hahaha... Voyez-vous le sentier? Moi non plus! Mais il longe le bord de ce rocher et est très étroit...

Pour les sceptiques... À l'arrière-plan, on voit encore le crucifix, puis, se rapprochant de l'objectif, le sentier qui mène un peu plus haut, puis plus bas (au pied du mur de roche)... Évidemment, je me tiens tout au sommet du Mandango. Un peu décoiffé, quand meme :-). Et la descente allait s'avérer bien plus périlleuse que la montée. Sarah-Maude, quand t'as fait le Mandango, t'as fait le loop des trois sommets au complet?

Retour sur le plancher des vaches, ou celui des poissons... La rivière près du pueblo.


Celui-là m'a bien fait rire... Un peu à l'écart du pueblo, sur la route menant au Craig's Book exchange puis au petit zoo... Il y a le Valparaiso Burger qui proclame "Mangez et buvez comme à Valparaiso". Il y a un degré d'humour involontaire là-dedans... en plus du fait que je suis passé par Valparaiso il n'y a pas si longtemps... anyway.

Entre les bambous du Jardin Escondido, où travaille habituellement le père de Sarah-Maude. Quand tu nous as présenté, je t'avais dit que j'irais faire un tour à Vilca, non?


Voici l'hotel en question... et quelqu'un a stationné son cheval devant... avouez.
Voilà, j'espère que tu as aimé... Et encore merci pour tes conseils.

2 commentaires:

  1. Daniel Sernine10:05 PM

    Sur l'avant-dernière photo, Hugues (celle parmi les bambous), tu me fais penser à Sting...

    RépondreSupprimer
  2. Daniel,
    Tiens, c'est amusant que tu dises ça. (Pourtant, j'ai les cheveux trop longs!)
    Amusant, car au début de ce voyage, alors que je bouquinais à Quito, j'ai feuilleté une édition espagnole de son livre, Broken Music, et la libraire est venue me dire que je lui ressemblais.
    Plusieurs semaines plus tard, à Buenos Aires, en achetant les billets avec Suzie pour le spectacle de Les Luthiers au Gran Rex, un des guichetiers m'a carrément appelé Sting (prononcer Essting, en espagnol)...
    Je verrai par moi-meme le 12 novembre à Montréal :-)

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.