dimanche 1 juillet 2007

Trop occupé à vivre l'aventure pour avoir le temps de la raconter

Ce titre de billet dit tout.
--
J'ai pris un peu de retard sur la narration de mes aventures sud-américaines, puisque ces aventures se sont concentrés et multipliées dans les derniers jours.
Je mentionnerai que je suis rendu à Cusco, capitale de l'Empire Inca, coeur du monde Inca et porte d'entrée vers les sites archéologiques des environs. Suite à diverses aventures, j'ai convaincu mes compagnons de prendre une journée de plus que prévu à Cusco, pour diverses raisons. La première est un besoin de repos de ma part (mes parents qui m'ont suivi pendant 14 jours l'an dernier comprendront le rythme si meme moi, j'ai besoin d'une journée pour récupérer!). La seconde est un besoin de s'organiser après le pénible mais oh combien culturellement intéressant trajet de bus de Arequipa vers Cusco - j'y reviens plus bas. Ensuite, Cusco est une superbe ville, et je ne peux tout simplement pas en expédier la visite en une demie-journée et me contenter de filer vers le Machu Picchu comme un vulgaire touriste :-)
--
En un mot, pour vous donner une idée - quelques billets détaillés sont en chantier sous forme de notes sur divers supports épars et je me propose d'en publier quelques uns dès demain après avoir déniché un meilleur clavier que celui-ci - voici un condensé de quelques expériences des derniers jours.
J'ai pu voir des condors en liberté dans leur environnement naturel, les voir s'envoler, voir meme un bébé condor en vol. Pour demeurer dans les rapaces, j'ai tenu un aigle sur mon avant-bras, également. J'ai jeté un oeil 1200 mètres en contrebas dans un canyon impressionnant, visité les ruines d'une ancienne cité, fait la fete (avec une cerveza à 10h du matin dans un bus sur une route cahoteuse de gravier et poussière) avec trois étudiantes en tourisme de Lima, j'ai monté à 4900 m d'altitude, j'ai mangé du cactus (très frais, puisqu'on l'a cueuilli et ouvert nous meme pendant une randonnée dans des terraces cultivable pré-incas) et j'ai marché une heure et quelques au milieu de nulle part pour changer de bus au petit matin - littéralement au lever du soleil - avec mon backpack sur le dos - afin de contourner à pied un blocus de la route Arequipa-Cusco qui empechait le bus de nuit de se rendre à destination, j'ai dormi chez l'habitant (encore une fois, à prendre au premier degré, des canards se baladant dans la cour), partageant leur repas... et dormi sous leur toit, pendant une nuit à 3327 m d'altitude et zéro degrés de température ambiante...
Et bien d'autres aventures... :-).
Je vais vous dire, on ne s'ennuie pas au Pérou! :-)
--
Après seulement deux nuits de sommeil dans les cinq dernières nuit - et je compte celle à zéro degrés ici - et peut-etre 4h de sommeil volés à coups de 15 minutes dans des bus pour les autres nuits, un peu de fatigue s'est accumulée, d'où le besoin d'une journée de repos à Cusco, ville idéale pour ce genre d'activités - tellement que je m'y installerais deux mois :-)
D'ailleurs, notre arrivée tardive (avec cinq heures de retard) explique aussi comment j'ai facilement pu convaincre Sophie et Martin de changer un peu les plans et rester ici 24h de plus. L'idée de deux nuits garanties dans un lit horizontal semblait plaire à Martin ! :-))
(Et je ne parle pas de l'idée d'une douche chaude!)
--
Vous aurez donc compris le pourquoi du titre de ce billet... Avec tout ca, et peu d'accès internet - sans parler de ces satanés claviers - je n'avais pas le temps d'écrire mon Histoire, trop occupée à la faire.
Demain avant-midi, après avoir pris soins de quelques courses, je vais laisser mes amis au mercado artesanal et me mettre à une narration un peu plus détaillé des événements résumés sommairement ici. Je pense que l'effort en vaut la peine. Avec photos à l'appui, j'en ai queques-unes à couper le souffle (déjà court en ahaute altitude).

De Cusco, 3400 m. C'était l'Esprit Vagabond, qui vient de déguster un délicieux repas - un premier vrai repas en 36 heures, et qui sourit à l'idée d'un lit confortable pour les prochaines 9h, meme s'il fera tout près de zéro encore cette nuit.
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.