vendredi 27 juillet 2007

Avril en juillet

A Aréquipa, il y a quelques semaines déja, j'avais vu un poster d'Avril et la chose m'avait fait sourire. Avril est peut-etre l'artiste canadienne du moment la plus populaire en Amérique Latine, parmi les divers chanteurs et chanteuses qui s'illustrent ici.
Mais ce n'est qu'il y a quelques jours, dans un autobus, que j'ai eu l'occasion d'écouter Avril pour la premiere fois depuis mon départ du Canada. Quand on voyage pendant plusieurs mois, on finit par s'ennuyer un brin du type de musique que l'on écoute a la maison, meme parfois du type de musique que l'on écoute pas, mais qui rappelle le pays, c'est un réflexe normal.
Ainsi, j'étais tres content de pouvoir écouter Avril l'autre jour - et encore hier - et elle n'est pas la seule a m'avoir fait revivre un peu de musique de chez nous (ou encore de la musique que j'écoute chez nous); C'est donc avec un sourire aux levres et une émotion sincere que j'ai pu profiter des Respectables, de Haley Bennett, de Florence K et de Pascale Picard pendant quelques heures... Damien Rice, entendu hier pendant une petite demie-heure, alors que je naviguais sur le Lac Titicaca, a eu le meme effet apaisant...
--
Je ne vous ia pas parlé beaucoup de musique depuis mon arrivée... pour moi, la musique latino se divise généralement en quatre parties bien distinctes. La premiere est la musique traditionnelle, que l'on vous ofre dans certains transports, sur tous les sites touristiques, et dans certains restos. Musique des andes, tres floklorique, modernisée vaguement... rarement merveilleuse, parfois intéressante, souvent teintée d'influence occidentale pour aider a la faire vendre (My Heart will go on a la flute de pan est le parfait exemple de floklore dénaturée que l'on entend parfois). Le classique de ce type de musique est évidemment El Condor pasa.
La seconde catégorie de musique est le pop latino moderne; Shakira est tres connue chez nous, mais il y en a bien d'autres comme elle, alors ca ne manque pas, c'est rythmé, souvent intéressant, tres entrainant, et parfois tres original aussi. Juanes est parmi les stars plus smooth d'Amérique latine. On entends évidemment ici et la les titres de Mana et Carlos Santana.
Troisieme catégorie; le reggaeton, ce mix entre reggae sur l'acide, rap et rythme latino que les jeunes adorent au point de n'écouter que ca. Daddy Yankee, Dom Omar et d'autres stars se disputent les palmares de reggaeton (Otra Noche et Gasolina sont probablement les deux titres les plus connus).
Derniere catégorie: le bolero romantico-tristounet-pathétique que je ne suis plus capable d'écouter! C'est généalement tres mauvais coté musical, et les paroles sont de l'ordre du soap terriblement triste et over-dramatique; des sortes de Brel des pauvres, sans talent musical, et qui en font trop coté interprétation vocale, bref, de la musique a s'ouvrir les veines, mais mauvaise en plus! Et il y a beaucoup d'amateurs (parmi la plus vieille génération) alors on en entend beaucoup trop a mon gout, une attrocité, en fait :-)
--
Voila, c'était mon billet musical du mois :-)
Retour a Avril dans le bus Copacabana-La Paz!

2 commentaires:

  1. Cher "Esprit Vagabond",

    Je connais bien la culture d'Amérique latine et je te trouve assez réducteur quand à la musique que tu évoques.

    Que fais-tu des mariachis? Je suppose que tu classes cela dans la 1ere catégorie...

    Quant aux boléros tristounets, pathétiques et j'en passe, je ne suis pas d'accord non plus!! Aucun des boléros que je connais n'est pathétique! Bon, après ça dépend des points de vue, je veux bien, mais tout de même!

    A te lire on croirait presque que la musique Latino c'est de la merde européanisée!!

    Cordialement,

    Corazzzon

    RépondreSupprimer
  2. Chère Cora, Corazzzon, anonyme (soupir, c'est fou le nombre de gens anonymes qui ont des opinions très tranchées sur toutes les questions! Qu'y-a-t-il de mal à s'identifier quand on a des opinions??),
    Chère Cora, donc,
    J'ai beau relire mon billet (écrit en vitesse, pour effleurer un sujet au passage pendant un voyage de 4 mois, qui n'avait donc pas du tout l'ambition de faire le tour de la question de la culture musicale latino), je ne vois que des bons commentaires sur les styles de musique que je classe arbitrairement en 4 genres, à part les boleros-à-s'ouvrir-les-veines, commentaire que je maintiens puisque tous les boleros du genre que j'ai écouté sont de ce type-là.
    Il existe certainement tout plein de musique latino exceptionnelle (dans les 3 autres catégorie, j'en cite quelques artistes ou titres au passage, et ils sont tous bons).
    je t'invite à relire mon commentaire, il ne critique qu'un type, et si tu l'aimes, tant mieux pour toi, chacun ses goûts, je ne critique pas cet aspect de la vie, rassure-toi!
    Je ne faisais pas l'apologie de la musique européanisée non plus (ni américanisée), mais je soulignais simplement un réflexe quand on voyage pendant longtemps - celui d'être touché par de la musique que l'on écoute au pays, et même par la musique que l'on n'écoute pas au pays mais qui nous rappelle celle qu'on écoute...
    Rien de plus...
    (Quand j'ai la prétention d'écrire un article de fond, je le fais sans me gêner, mais sinon, faut pas déformer le sens de mes billets, il faut lire et mettre en contexte - ici, le contexte de l'ensemble de ce voyage, dont je t'invite à lire les plus de 150 billets publiés pendant mon périple pour en saisir l'essentiel...
    Évidemment, je t'invite à t'identifier lors de ton prochain commentaire, je ne publie habituellement tout simplement pas les commentaires anonymes...
    Hugo

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.