lundi 26 mai 2008

Petite(s) rue(s) de Delft

Deux notes avant de commencer ce billet:
1. Je publie les commentaires recus des que je peux avoir acces a internet, je repondrai a ces commentaires d'ici une semaine...
2. Ensuite, je publie peu de photos par billet, puisque meme si j'ai actuellement acces a un ordinateur avec possibilite de controler la machine et de brancher une carte et reduire la taille des photos, la connexion demeure lente et le chargement de photos penible et instable...
Heureusement, je viens de reussir a en charger huit nouvelles, et de Delft en plus!
Le titre de ce billet, comme le precedent, est une reference-hommage.

Plusieurs des rues de Delft sont des canaux, et le long de celui-ci, un antiquaire a simplement etale ses marchandises sur le trottoir.

Il ne reste plus qu'une seule des portes des anciennes fortifications de Delft.

Pour moi, ces maisons de briques brun-rouge, avec quelques pignons en escalier, et ces couleurs changeantes dans la brique, son aspect sableux, les grandes fenetres avec des carreaux dans la partie du haut, ca demeurera le style Delft desormais.


Je trouvais que ce velo a la roue avant fatiguee le long de cette eglise faisait une composition interessante. Le nom de la rue ajoute a l'exotisme... et evidemment, j'avais une raison personnelle de me retrouver sur cette rue de Delft, mais j'y reviendrai.

A quelques pas de la vieille eglise (on voit le clocher de la nouvelle eglise a l'arriere-plan), Suze consulte quelque guide pour s'assurer que nous ne manquons rien en ville! Notez la maison en coin au centre, avec sa brique typique, ses pignons et ses volets rouges: de toute beaute. C'etait aussi journee de marche dans les rues de Delft.


Sur les canaux, certains canards comme celui-ci, un noir a tete blanche (en bas, a gauche), font leur nid le long des murets et ici, sous la tablette-jardin d'un resident.


Le clocher de Oude Kerk (vieille eglise) semble penche sur cette photo (vers la gauche, en haut, puis aussi en reflexion en bas). C'est qu'en realite, il l'est, penche! De 1 m de cote a son sommet, par rapport a sa base, situee a 75 m plus bas.

Un autre exemple de l'architecture que l'on retrouve dans le centre de Delft. Ici, le long de la place centrale, entre le Stadhuis et la Neue Kerk. Comme l'endroit est particulierement touristique, on retrouve toute une serie de boutiques au niveau du rez-de-chausee.
--
Evidemment, je n'en ai pas fini avec Delft, puisque je n'ai pas encore aborde (je l'ai effleure en fait) le but principal de ma visite; la relation avec Vermeer... Car bien que Delft n'ait retenue aucune toile du maitre entre ses murs, deux de ses chefs d'oeuvre parmi mes preferes de Vermeer se trouvent a seulement quelques minutes a peine de Delft...

1 commentaire:

  1. Daniel Sernine7:22 PM

    Curieuse mémoire.
    J'étais persuadé que George Simenon avait publié un roman intitulé Les gens de Delft, et j'ai cherché autant comme autant... pour enfin trouver un roman de Charles Exbrayat, Les messieurs de Delft.
    Rien à voir avec ton titre de rubrique, donc...

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.