mercredi 22 août 2007

15 Notes de voyage (photos) - Argentine

Il y a toujours des dizaines de choses qui font partie du voyage et des explorations diverses, des anecdotes, des petits riens sur le coup, mais qui donnent une couleur unique à mes déplacements, visites et aventures. Bref, c'est souvent autant ce genre de détails qui rendent une journée intéressante que quelques visites plus officielles. Il m'arrive de prendre des photos qui ont l'air parfaitement inutiles au touriste-lambda, mais pour moi, souvent, l'intéret du voyage se trouve dans ces petites choses anodines, qui donnent à mes souvenirs leur couleur personnelle et unique.
J'ai eu l'idée d'en partager quelques-unes, avant de vous parler de Buenos Aires, où je viens d'arriver après un long - mais oh combien confortable - trajet d'autobus. Pour le partage, certes, mais aussi pour ne pas les oublier, pour les placer ici, dans mon journal de voyage.
Voici donc 15 de ces choses anodines, croquées depuis mon arrivée en Argentine.
--

Il y a des orangers partout! Meme dans les places centrales et parcs publics, comme celui-ci, devant la cathédrale. Je n'ai pas encore fait le test à savoir si on était autorisé à en ceuillir une pour le lunch. Salta.

C'est année d'élection présidentielle en Argentine, mais aussi élections dans les provinces (les gouverneurs étant l'équivalent de nos premiers ministres provinciaux), et des pancartes nous indiquant pour qui voter se trouvent un peu partout dans les villes, comme sur ce poteau devant le bureau de poste. Tucuman.

J'étais tellement content de voir des vrais maisons :-) que j'en ai photographié quelques-unes comme celle-là dans ma première grande ville Argentine. Salta.


Les élections sont aussi l'occasion de manifester! J'ai donc assisté à diverses marches et manifs, mais celle des agriculteurs qui ont laissé leurs vieilles machineries devant le palacio du gouvernement provincial m'est apparue amusante. Posadas.

Ma famille a possédé une Renault 12 1972 et j'ai naivement cru que la chose était depuis longtemps éteinte. Faux! Il y a beaucoup de Renault 12 dans le nord de l'Argentine... quoique certaines semblent effectivement dater de 1972 également :-). Salta.

Une autre Renault 12, mais plus récente, celle-là, devant d'autres pancartes électorales... Je ne sais pas pour vous, mais ce monsieur Parajon ne m'inspire pas confiance. Une question culturelle, probablement, mais j'imagine difficilement quelqu'un tenter une élection chez nous avec une photo pareille... et un slogan qui dit "pour controler le gouvernement" ??? Hehehe... Tucuman.

Ici, Daniel Sernine pourra confirmer que s'il ne s'agit pas du logo exact éditions Mediaspaul, pour lequel il dirige la collection Jeunesse-Pop, alors c'est très proche... Le fait qu'il s'agisse aussi d'un logo d'éditeur, que celui-ci s'appelle San Pablo (Saint-Paul en espagnol) et qu'il s'agisse du 3e du genre que je vois depuis le début de mon voyage dépasse la simple coincidence, c'est évident. Ceci dit, je n'ai pas retrouvé les livres de Daniel et Joel parmi les titres de San Pablo :(
Salta.

Ce chien nous a suivi pendant les 3 jours passés à Puerto Iguazú! Jamais constamment, mais il était toujours autour du Terminus de bus, et à chaque fois que nous sommes passés par là - au moins 2-3 fois par jour chaque jour - il nous emboitait joyeusement le pas pendant un moment. Je l'ai baptisé Fidel, à cause de ça, et avec une référence évidente...

Je ne sais pas si vous vous souvenez de ces concours d'art... Les orques de Vancouver, les vaches (?) de Toronto... Ici, j'ai vu les Cactus de Salta et les vaches de Buenos Aires... Et je tente de me souvenir du thème vu à Lisbonne l'an dernier... Salta.

Dans les ruines Pulkara, Suzie, Cecilia et des cactus.
Aucune anecdote ici, je cherchais simplement un prétexte pour publier des photos de jolies filles dans le lot :-))). Tilkara.

Changement de sujet : À Tilkara, il y a un petit musée près du site archéologique, et bien que le setup soit un montage, la momie, elle, est véritable. Tilkara.

Un métier à tisser est en exposition dans une petite boutique d'artisanat, pour nous enseigner comment les artisans tissent les nappes et les tapis. Or je le savais déjà, puisque ma grand-mère Cécile était un artisan elle-meme, utilisant la version un peu plus moderne du meme métier à tisser... J'ai donc pensé à elle en voyant celui-ci et ce n'est pas tous les jours que quelque chose en Argentine vous rappelle votre grand-mère. Humahuaca.

Cecilia a fait appel à un jeune guide local pour nous expliquer les divers coins de la petite ville de Humahuaca. Je ne me souviens déjà plus de son nom, mais il nous a aussi récité un poème avant de nous quitter... Et comme vous voyez, il affichait fièrement son admiration pour El Che Guevara. Humahuaca.

En sortant du palacio gouvernemental provincial de Jujuy, Suzie croyait que les gardiens de sécurité gardaient un oeil attentif sur l'écran des caméras de surveillance, mais en fait, ils venaient de terminer un épisode des Simpsons (véridique)! Jujuy.

Lors d'une panne de courant ayant privé d'électricité toute la petite ville où nous étions, entre Cafayate et Tucuman, en attendant notre transfert de bus... Suzie lit à la lampe frontale un nouveau chapitre de Harry Potter and the Deathly Hallows. Santa Maria.
--

2 commentaires:

  1. Stéphane Nadeau10:55 PM

    Salut Hughes!

    hmm ouais en effet je ne crois pas que je donnerais ma confiance au candidat au chapeau qui ressemble plus à un mafieux qu'à un politicien mais bon je sais pas : est-ce que j'aimerais plus Mario Dumont s'il avait un chapeau haaa! ben peut-être (sans vouloir dire que Dumont ait l'air d'un mafieux mais j'ai toujours en mémoire les horribles pancartes de l'ADQ des dernières campagnes ;))
    D'un autre coté, le slogan s'explique du fait que c'est un régime à l'américaine (séparation des pouvoirs qui bon l'histoire la très bien démontré en Amérique latine a mené plus à la dictature qu'à une démocratie stable) le législatif étant indépendant de l'exécutif il peut mieux contrôller le gouvernement, du moins en théorie...

    Ha à propos des épaulards, des vaches (wtf???), des cactus il faut aussi mentionner les ours de Berlin

    p.s. pis Suzie est-ce que Harry Potter meurt à la fin????

    RépondreSupprimer
  2. Daniel Sernine7:26 AM

    Hugues, c'est exactement le logo de Médiaspaul; depuis treize ans, c'est le même pour toutes les antennes locales de la Société de Saint-Paul à travers le monde. C'est en 1994 que les Éditions Paulines sont devenues Médiaspaul en adoptant le même logo que le reste des «succursales» de la communauté.
    J'en profite pour te féliciter pour la qualité de tes photos argentines. La diversité de ces paysages (pourtant pas très éloignés les uns des autres) est surprenante; je pense en particulier à ce quasi-désert de couleur orange.

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.