samedi 8 août 2009

Neil Gaiman: Invité d'honneur

J'ai assisté en fin d'après-midi à un entretien avec Neil Gaiman, l'invité d'honneur d'Anticipation. Même si le congrès ne me laisse que peu de temps pour publier des billets très étoffé, mais je vous présente un survol de cette heure vraiment plaisante passée à écouter Neil Gaiman.
L'auteur a un horaire incroyablement chargé, mais demeure toujours souriant malgré les dizaines de personnes qui le suivent partout dans le palais des congrès. L'entretien d'aujourd'hui était consacré à ses relations avec le fandom; en tant que lecteur d'abord, il a évoqué son parcours en F&SF et les diverses influences qu'il a rencontrées dans sa jeunesse; comic books, littérature, etc.
L'auteur a été très généreux en anecdotes et témoignages personnels, parlant de ses découvertes de jeunesse et de ses premiers pas dans le fandom, de ses premiers congrès jusqu'à l'époque contemporaine où il est lui-même devenu un invité de marque dans les conventions.
Il est intéressant de noter que malgré la célébrité et la réussite, le parcours de Gaiman n'est pas si différent de plusieurs auteurs et lecteurs que l'on croise dans le milieu F&SF. Ses origines anglaises (donc non américaines) l'ont fait grandir dans un univers personnel pas si éloigné de celui dans lequel grandissaiten les amateurs vivant hors États-Unis et loin du fandom anglosaxon américain. De l'époque de ses découvertes, je retiens particulièrement "I would buy anything with Asimov's name on it", une réalité qui rappelle des souvenirs évocateurs pour ce lecteur-ci - surtout que nous sommes à peu près de la même génération.
Je note par contre que contrairement à un jeune lecteur et auteur évoluant en monde non-anglophone, Gaiman gagne sa vie grâce à son talent créatif depuis fort longtemps. "Every meal that I had for the last 26 years had been paid for by me, by words that I wrote."
En parlant du métier et de l'écriture, il ajoute: "I love writing, I love what I do".
Enfin, puisque nous sommes en plein congrès mondial, Gaiman a aussi parlé des conventions et de l'évolution de ses expériences à celles-ci avec l'évolution de sa popularité comme auteur, mentionnant au passage qu'il adore les congrès, mais "... by being there, you change the thing. I still love the Con, but it's harder to go now".
Et on n'a pas de difficulté à le croire losqu'on voit la foule présente dans les salles où il se trouve, à voir les files à sa table de signature lors de séances, ou à voir les gens le suivre dans les couloirs.
--
Hugues Morin, pour Solaris.
--
Note: Je manque de temps pour traduire les citations; je le ferai éventuellement après le congrès.

2 commentaires:

  1. Et je peux témoigner pour l'avoir vu au Kafffeeklasche du lundi, qu'il était fatigué mais toujours abordable et disponible, une performance !
    Il a mentionné qu'on lui avait dit que c'était un bon congrès et qu'il aurait souhaité y assister ;)

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme2:30 PM

    Moi aussi j'ai eu l'opportunité de le voir. En fait, je lui ai posé une question, j'ai eu 2 signatures personalisées, en plus d'une photo qui garnit mon compte facebook. Il était clairement fatigué, mais à son affaire. Équipé d'un bon sens de l'humour, il a su gagner la sympathie de la foule.

    Je ne regrette pas d'avoir à payer 150$ à un scalpeur pour son billet de signature. C'est Gaiman, après tout..

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.