dimanche 27 janvier 2008

Santiago de Cuba (3)

Comme j'ai déjà publié deux billets-texte sur la ville de Santiago de Cuba, j'ai voulu lui faire justice avec quelques images commentées.
--

Commençons par le commencement: la plus ancienne demeure de Santiago, érigée pour Velasquez lui-même, à l'origine. Cette casa fait aujourd-hui face au Parque cespedes, anciennement la Plaza de Armas, dans la plus pure tradition coloniale espagnole.

De l'autre côté de cette plaza centrale du vieux Santiago, on retrouve la cathédrale... et quelques Ladas bleu ciel, souvenirs de l'époque des échanges commerciaux avec le bloc soviétique.

El Cuartel Moncada, aujourd'hui un complexe écolier, porte encore les marques d'impacts des balles tirés par les révolutionnaires menés par Fidel Castro lors de cette première attaque armée qui allait lancer les activités directes du mouvement révolutionnaire.

Quartier populaire français, dans la basse ville de Santiago. On remarque, sur le toit de l'édifice aux balcons roses, le signe que le propriétaire est autorisé à louer les chambres de cette casa particular aux touristes.

La Casa del Te est située dans un édifice colonial plutôt bien préservé, dans le centre historique de Santiago.

L'escalinta Padre Pico, tel qu'on l'aperçoit sur les cartes postales en vente partout dans la province.

Cet édifice du 18e siècle a été reconstruit en grande partie et abrite aujourd'hui el Museo de la lucha clandestina.

Une vue du parvis de la mairie de Santiago, qui donne sur la calle Aguilera. Malheureusement pour ce visiteur-ci, intéressé par l'édifice, on n'entre pas dans l'ayuntamiento de Santiago.

On peut toutefois voir l'ayuntamiento de la terrasse située sur le toit de l'hôtel Casa Granda, pour peu qu'on en découvre l'existence. Le balcon du centre de la mairie est l'endroit duquel Fidel a prononcé son discours après la victoire finale du mouvement révolutionnaire cubain. Évidemment, à ce moment-là, la rue n'était (pas encore) occupée par des Ladas.

J'ai piqué cette vue par une fenêtre de côté de l'édifice de la Banque Royale du Canada. C'est relativement humble pour une succursale de la RBC, et c'est certainement la seule succursale de cette banque à montrer un portrait de Che Guevara sur le mur du fond.

En fin d'après-midi d'un vendredi ordinaire, dans le parc de la Plaza de Marte, ces jeunes garçons jouent une variante locale urbaine du baseball sous les regards de quelques jeunes filles.

Si jamais vous découvrez la terrasse sur le toit de la Casa Granda, commandez une Bucanero, une bière goûteuse mais relativement douce, fort rafraichissante pour les journées chaudes de Santiago. La vue ajoute au plaisir de déguster cette bière sur place.
--

1 commentaire:

  1. Daniel Sernine10:27 PM

    Le charme colonial, comme dans toutes tes photos d'Amériqe latine. J'adore. Seule ombre à ce tableau du Tiers-Monde, les maudits fils électriques. Quelle plaie!

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.