mardi 22 janvier 2008

Élections cubaines: le point de vue cubain (2)

Suite de mes entretiens avec quelques cubains au sujet des élections de dimanche, du régime, de la vie...
--
Ulysse, 37 ans. Chauffeur de taxi de Santiago.
Ulysse est marié à une économiste sans emploi et père d'une fillette de 11 ans.
Pour moi, je dois avouer qu'Ulysse, à lui seul, c'est Cuba.
Il conduit une Buick 8 1950 (moteur original, que j'ai vu, un beau 8 en ligne que mon oncle Réjean aurait trouvé superbe). Nous avons fait, dans ce véhicule, Ulysse et moi, une trentaine de km à l'extérieur de Santiago et le long de la mer des Caraibes, en discutant.
Pour Ulysse, la vie est belle à Cuba. Il n'y a pas de problèmes majeurs. Sa femme n'a pas d'emploi, mais lui en a un et ils ne manquent de rien, ont suffisamment à manger et du temps ensemble. Leur fille, qui va à l'école, veut apprendre les beaux arts, dessin et peinture. "Elle a une âme d'artiste", me dit Ulysse, "c'est ca qu'elle aime."
Ulysse est aussi mécanicien. "Il le faut quand tu fais du taxi, surtout avec une vieille voiture, tu ne sais jamais quand ca va briser."
Plutot vrai, puisque la Buick 8 fait une crevaison à 15 km de Santiago. "Ca va prendre cinq minutes, pas plus" m'assure Ulysse en enfilant une combinaison de mecano sortie de la valise arrière. Il en prendra dix, mais en chantant au rythme de la musique cubaine qui vient de la radio qu'il a laissé allumée.
Les élections sont dimanche, et oui, on va aller voter (Note: à Cuba, le vote est obligatoire, ceux qui n'y vont pas sont "notés").
Qui sera président? "On va voir", me dit Ulysse... Fidel ou Raul. Mais la santé de Fidel va mieux, croit-il.
Ces élections changeront-elles quelque chose?
"Non. Qui veut du changement? On n'est pas riches, mais on manque pas de l'essentiel. Les jeunes (Ulysse a 37 ans) veulent de la liberté! Quelle liberté? Je suis libre, je fais ce que je veux, ma fille va étudier dans ce qu'elle veut... alors quoi?"
Liberté comme aux États-Unis?
"Ha! Les jeunes là-bas sont envoyés faire la guerre dans d'autres pays. Les jeunes américains sont libres... Ils vont se faire tuer! Qui veut de ca? Ici, c'est sécuritaire, si tu pars à la campagne, tu ne vas pas te faire attaquer, il n'y a pratiquement pas de vol, la police est là pour ca. La vie est tranquille ici, douce."
Ulysse trouve que les filles de Santiago sont belles (et d'après mon observation, il a raison), que le soleil est meilleur que l'hiver ("Menos 15 grados" Dios mio, es loco!"), même si on est en nage cinq minutes après une douche.
"Cuba c'est beau. Les paysages et la ville de Sanbtiago avec ses vieux édifices... c'est un beau pays".
--
Alberto, la suite...
Vous vous souvenez d'Alberto?
Nous avons poursuivi nos conversations, Alberto et moi... et j'avoue que son point de vue est plus réfléchi qu'il ne le laisse croire...
"Oh, Même si Fidel meurt - et il pourrait être mort en ce moment qu'on ne le saurait peut-être pas encore - Raul a seulement 76 ans, et il est en forme. Il peut être président pendant au moins 10 ans encore. L'ironie, c'est que nous avons un excellent système de santé.", me dit-il avec un sourire pour souligner son propos.
"À Cuba", me confie Alberto, "des pauvres, très pauvres, qui n'ont pas de toit pour dormir, ca n'existe pas. Des habitants de la campagne, même à l'autre bout de l'ile ont vu leur habitations détruite par un ouragan. Le gouvernement a reconstruit leur maison, et ca ne leur a rien coûté. C'est un très bon système."
Pour Alberto, les meilleurs pays du monde sont le Canada et la France. Classe moyenne, peu de pauvres, pas comme aux États-Unis, et on décide de qui gouverne. Il y a démocratie et liberté d'expression.
"Le problème, ici, c'est qu'on ne décide pas de qui va gouverner, on n'a pas de liberté d'expression. C'est un prix cher payé pour nos programmes sociaux."
--
à suivre... j'ai un cheval qui m'attends...

1 commentaire:

  1. Stéphane Nadeau9:45 PM

    Très intéressant tes billets sur l'opinion des Cubains! La preuve qu'on n'est pas vraiment conscient de la chance qu'on a de vivre dans un pays libre malgré tous ses défauts (et l'hiver)... et en plus ce que tu présentes est un peu plus objectif que Léo-Paul Lauzon (ça serait dur de faire pire mais bon...) :)

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.