jeudi 18 décembre 2008

My Son: Jungle et culture Champa

Alors qu'un voisin de café internet vietnamien navigue sur Youtube a la recherche de vidéo de karaoke en italien pour apprendre a chanter dans la langue de Michelangelo, je me propose de vous parler du site archéologique de My Son (prononcer Mi Sonne), a 45 km de Hoi An, et berceau de l'empire Champa qui s'est étendu sur le centre du Vietnam entre les 4e et 16e siecles.
Pour joindre My Son, regle générale, il faut acheter un package, un tour guidé au départ de Hoi An, et comme toutes les agences et tous les hotels offrent ce genre de tour au départ a 8h AM, les ruines sont littéralement pleines de touristes pendant une bonne partie de l'avant-midi et en début d'apres-midi. A la recherche d'une alternative (je n'aime pas les tours guidés), j'ai fini par dénicher la seule agence de Hoi An qui offrait le tour au départ a 5h du matin.
Comme le site est a 45 km et que nous sommes au Vietnam, notre minibus mettra 1h15 minutes pour se rendre sur place... Nous sommes 14 a avoir pris ce tour, et aucun autre transport n'arrivera a My Son avant 8h30 alors que nous serons sur le point de quitter le site.
Le site de My Son n'est pas tres vaste, puisque la grande majorité de la capitale de l'ancien empire Champa a été détruite avec le temps et les intempéries avant que le site ne soit protégé. Tout de meme, il y a huit groupes de structures, dont plusieurs sont encore dans un état intéessant (et au moins deux groupes en cours d'excavation).

Visiter My Son au levé du soleil, dans la jungle, avec une bruine (et un peu de pluie), n'est pas sans rappeler ma visite de Tikal, ancienne cite Maya dans la jungle du nord du Guatemala. Si les photos ne profitent pas d'un beau ciel bleu, elles ont tout de meme une qualité mystique avec cette brume, et avec la jungle, elles ont un style un peu "Parc Jurassique", non?
Vous aurez compris avec ces photos et celles de Hoi An que nous ne sommes plus l'été, ici au Vietnam... C'est que le pays comporte des saisons distinctives selon l'endroit ou on se trouve et actuellement, au centre du pays, c'est la saison des pluies qui n'est pas encore terminée.

L'Esprit Vagabond au centre du groupe de structures C, parmi lesquelles on retrouve quelques temples dédiées a la priere (On se souviendra que les Champas étaient hindouistes si on a lu mon billet publié de Nha Trang). Une fois encore, la température est loin d'évoquer les plages de l'ile de Phu Quoc.

Meme si le site est en ruine, il n'est pas rare d'y retrouver des décorations originales en assez bon état. Ici, a gauche, Shiva, et a droite, quelques ornementation l'entourrant, l'ensemble surmontant la porte d'un temple.

Suze dans le groupe B-C-D, le secteur le mieux préservé de My Son. L'avantage de visiter le site avant tout le monde, c'est l'absence de ces satanés touristes (!)... donc la possibilité de prendre ce genre de photos d'ensemble, ce qui est absolument impossible une fois le site fréquenté par plus de 200 personnes a la fois.

Question de donner une perspective au site, Suze se tient ici aux abords du groupe B-C-D, alors que je capte la scene du groupe A, situé de l'autre coté d'un petit ruisseau.

Parfois, les sculptures décoratives sont peu apparentes... parfois elles sautent aux yeux du visiteur, puisque quelques temples sont encore richement décorés.

Les édifices du groupe A seraient dans un état similaire a ceux du groupe principal, si ce n'était des bombes larguées par les B-52 américains pendant la guerre américaine au Vietnam, bombes qui ont detruit pratiquement tout le groupe A et abimé d'autres structures.
Sinon, le seule défaut du site est de n'avoir que peu d'explication pour le visiteur. Et je ne parle pas nécessairement d'inscriptions en anglais; meme en vietnamien, on ne retrouve que peu de détails et aucun feuillet explicatif sur My Son et la culture Champa. (Défaut que je retrouverais dans d'autres sites historiques du pays).

Celle-ci a été croquée parmi la végétation couvrant une partie d'une petite structuire du groupe A. Des 14 visiteurs présents, Suze et moi avons semblé etre les seuls a l'avoir vu ou s'y etre intéressé, la plupart des voyageurs regardant le groupe A comme mineur, et passant au sentier suivant en quelques minutes...

Pourtant, le visiteur attentif a ce qui l'entourre remarquera ici une sculpture en forme d'éléphant (vu de coté sur la photo, en occupant le quart en bas a gauche de l'image).

Quelques artéfacts partiels permettent de jouer un peu avec le site, l'espace d'une photo (ci-haut)... ou deux (ci-bas). Hehehe...

--
Aujourd'hui, les descendants des Champas, (appelés Chams), demeurent essentiellement dans la région du delta du Mekong et sont devenus musulmans...
--

4 commentaires:

  1. Istvan5:20 PM

    En effet ça ne semble plus être l'été mais quand on se promène en t-shirt on doit pas trop se plaindre ;))

    comme toujours, de très belles photos :)

    RépondreSupprimer
  2. Istvan,
    Effectivement, il faisait 18 degres malgre la pluie fine.
    La plupart des gens ne sont pas en T-Shirt, mais tu me connais...
    Le secteur Hoi An - Hué est donc pluvieux et plus frais, mais aussi tres tres humide... On dirait que plus rien de ce que je possede ne sera jamais plus sec!

    RépondreSupprimer
  3. Daniel Sernine12:02 PM

    Hmm, Hugues, tu ne sembles pas parti pour engraisser durant ce voyage-là non plus... :O)

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme8:35 AM

    D'accord avec Istvan: encore et toujours des photos superbes.

    Joël

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.