mercredi 6 février 2008

Mon top... 11 cinéma - 2007

C'est une vieille coutume pour moi... À chaque année, ou presque, je me fais une petite liste de mes dix films préférés de l'année. Depuis mon Top 10 de 2003, j'ai pris l'habitude de publier cette liste annuelle sur mon blog. Depuis 2004, elle est même commentée. Avec la liste de 2005, et celle de 2006, ce billet constitue mon 5e Top 10 cinéma publié sur ce blog!
--
En guise d'introduction, je dois avouer que 2007 n'a pas été pour moi, une très grande année cinéma. J'ai vu beaucoup de bons films, mais il me semble que j'ai vu peu de grands films, que je n'ai pas vu de film génial, de film qui vous renverse, tels Lost in Translation (2003), Diarios de Motocicleta (2004), l'exceptionnel Crash (2005) ou les chefs d'oeuvres que sont Babel (2006) et The Departed (2006). Par contre, parfois c'est le temps qui permet de mieux apprécier une oeuvre...
Avec cette remarque en tête, vous constaterez que mon classement comporte sont lot de bons films, que leur classement ici est fort personnel, et que quelques bons films ne figurent pas sur cette liste. Aussi, il y a la démarcation qui me pose problème. Je n'ai pas vu tous les films de 2007, j'en ai même raté quelques "importants", que je verrai probablement au cours des prochains mois. C'est injuste, mais c'est ainsi. Le même phénomène arrive à chaque année; Blood Diamond et Little Miss Sunshine n'étaient pas sur ma liste de l'an dernier pour cette unique raison.
Ce genre de classement ne pourrait pas être plus subjectif, puisque je ne prétend pas ici dresser la liste objective des 10 meilleurs films de l'année (bien des critiques le feront un peu avant les Oscars à la fin du mois). Je préfère vous offrir Mon top 10 puisque chaque Top 10 est personnel. L'appréciation d'un film dépend de plusieurs facteurs, le film lui-même en étant un seul; l'état d'âme dans lequel vous voyez le film, avec qui, quand, vos souvenirs, le pays ou la salle où vous le voyez, bref, le timing est aussi un élément important dans l'appréciation d'une oeuvre au cinéma.
Ceci étant dit (ou répété à chaque année, je n'ai pas relu mes billets précédents!), voici le Top... 11 de l'Esprit Vagabond pour l'année 2007!
--

11, 10 et 9. Ex-aequo :-) :
Atonement, de Joe Wright, Music and Lyrics, de Mark Lawrence et Hors de Prix, de Pierre Salvadori.

Je n'arrivais à exclure de cette liste ni l'un ni l'autre de ces trois films forts différents et qui procurent un plaisir différent également.
J'avais longuement parlé de Music and Lyrics, je ne me répèterai donc pas ici. Je sais, ça a l'air gnangnan pour figurer sur un top 10, mais le contexte du film, son époque de référence, sa réalisation et son interprétation en ont fait une de mes meilleurs expériences cinéma de l'année.
Atonement ne figure pas plus haut dans cette liste, sans trop que je ne sache pourquoi. C'est très bon, mais la finale m'a un peu laissée sur ma faim. Et étrangement, ce n'est pas tant l'histoire d'amour qui m'a le plus atteint, mais la réflexion sur la culpabilité et sur la création, ainsi que le rapport entre la réalité et la fiction. Et puis, qui se plaindra de passer quelques heures au cinéma, quand Keira Knightley y apparait à l'écran la plupart du temps? :-)
Enfin, je serai probablement le seul chroniqueur à placer ce petit film français sympathique dans un Top 10 de 2007, mais Hors de prix est très bien fait, bien écrit, amusant et les interprètes sont merveilleux. Bref, un petit film, certes, mais un petit film parfaitement réussi. L'ensemble prouve qu'il n'est pas nécessaire de faire des films très ambitieux pour réussir à faire un bon film. Et, que voulez-vous que je vous dise; je suis devenu un fan d'Audrey Tautou au fil des ans et dans ce film, elle est absolument... fabuleuse :-).

8. Grindhouse, de Roberto Rodriguez et Quentin Tarantino.

Je deviens prévisible, avec un Tarantino dans mon Top 10 à chaque année où mon cinéaste fétiche sort un film...
Pourtant, la chose est loin d'être un automatisme, pour preuve cette modeste huitième place...
Grindhouse ne se serait pas classé dans le Top 10 d'une grande année, mais il s'agit de ce genre de film qui vous placarde un grand sourire sur le visage tout le long du visionnement, et ma foi, la chose est plus rare que l'on pense.
On peut lire (en ligne) une critique plus élaborée de mon point de vue sur Grindhouse dans la chronique Sci-Néma de Solaris 163.


7. Harry Potter and the Order of the Phoenix, de David Yates.

Un autre titre qui devient prévisible. Celui-ci aurait pu ne pas figurer au Top 10, si l'année avait été formidable. Une fois de plus, il y est parce que globalement, c'est l'un des meilleurs films que j'ai vu pendant l'année. Avec les 3e et 4e volet de cette série, la qualité semble toujours au rendez-vous. Évidemment, mieux vaut avoir lu le livre avant! D'autres commentaires sur le web dans ma livraison de Sci-néma (165) .


6. No Country for Old Men, des frères Coen.

Voilà un cas particulier. Si le film des frères Coen est excellent sur plusieurs points de vue, il n'en demeure pas moins (pour ce cinéphile-ci) un cran en dessous de chefs d'oeuvre comme Fargo et The Big Lebowski. C'est succulent, les dialogues sont originaux et la réalisation est parfaite. Il manque une scène, vers la fin, pour satisfaire complètement, par contre (son absence est voulue, c'est évident à voir le film, mais j'aurais aimé voir cette scène quand même), et comme les attentes étaient élevès (avec ces critiques unanimes), je lui ai tout de même préféré cinq autres films.

5. Lions for Lambs, de Robert Redford.

J'avais longuement parlé de ce film de Robert Redford dès sa sortie, alors une fois de plus, je vous renvoi à ces commentaires détaillés; ils justifient amplement la présence de ce film à cette position.

4. Juno, de Jason Reitman.

Une petite merveille de film et la plus belle surprise de l'année 2007 pour moi! Juno est un film au scénario intelligent, avec des dialogues savoureux et des interprètes très talentueux jouant des personnages attachants. Une idée relativement simple, mais traitée avec beaucoup d'originalité, qui donne un petit bijou de film, qui aurait tout aussi bien pu occuper l'une des trois première positions de ce Top 10 puisque c'était très serré! Si je pouvais, je donnerais tout de suite l'Oscar de la meilleure actrice à Ellen Page. (Je reviendrai sur mes prédictions et choix des Oscars dans un billet à part). J'ai déjà hâte de revoir ce film!

3. The Bourne Ultimatum, de Paul Greengrass.

Qui eut cru qu'un film d'action et d'espionnage puisse figurer dans les premières positions de mon top 10 de l'année? Qui eut cru qu'un troisième épisode de série puisse faire de même? Qui eut cru qu'un troisième épisode d'une série d'action et d'espionnage réussisse cet exploit? Que dire de plus que Wow! The Bourne Ultimatum a toutes les qualités des deux premiers films, sans se complaire dans une suite moins bonne que les épisodes précédents, et constitue non seulement le meilleur film de pur divertissement de l'année, mais aussi un des meilleurs du genre depuis des années! Greengrass réussit à livrer un film amusant, prenant et divertissant à un rythme d'enfer sans tomber dans le n'importe quoi que l'on retrouve trop souvent dans les films d'action. Je l'ai vu trois fois, et ne me suis pas ennuyé une seconde!

2. Ratatouille, de Brad Bird.

Hehehe... Quoi, un film de petits mickeys comme second meilleur film de l'année? Eh oui, que voulez-vous que je vous dise? Je m'assume. En m'installant dans une salle de cinéma et en écoutant un film, je ressors après la projection et sur l'échelle du plaisir de cinéphile procurré par un film cette année, Ratatouille se classe facilement parmi les meilleurs. C'est brillant, très drôle, attachant, techniquement impressionnant, et ça se revoit plusieurs fois avec le même plaisir. Avec The Incredibles, le réalisateur, qui se surpasse ici, figure donc pour la seconde fois dans mon Top 10.

1. Michael Clayton, de Tony Gilroy.

Soyons honnête et avouons qu'aucun film de 2007 n'est clairement le numéro 1 dans ma tête. Ce n'est pas comme l'année de Crash ou Lost in Translation, que rien n'aurait pu me faire classer autrement. On aurait pu inverser mes 4 premières positions, que je ne rougirais pas de mes choix. Ceci étant précisé, il est vrai que ça ne fait pas très sérieux de mettre Ratatouille comme numéro 1, j'aurais l'air d'un gars qui préfère les petits comiques aux drames qui réfléchissent aux grands problèmes de ce monde. :-)
Sérieusement, après réflexion, Michael Clayton est le meilleur film que j'ai vu cette année. Peut-être parce que ça a été une bonne année pour qui aime les drames politiques engagés au scénario habilement construit et aux personnages complexes et intéressants? Poser la question, c'est expliquer pourquoi j'ai choisi ce film pour figurer en haut de ce palmarès. Une mention fort honorable à son scénariste et réalisateur Tony Gilroy... qui signait également le scénario de The Bourne Ultimatum cette année.
--
En terminant, je mentionnerai trois autres catégories de films concernant mon année 2007...
D'abord, il y a ceux que je n'ai pas vus. Parmi cette liste, les titres qui auraient été susceptibles de se tailler une place ici sont: There will be blood, puisque l'on dit que c'est excellent, et que j'ai adoré tous les films de Paul Thomas Anderson. Across the Universe (la bande-annonce était un bijou) et Into the Wild (Sean Penn n'est jamais ennuyant).
Parmi ceux que j'ai vu et qui n'apparaissent pas sur cette liste, mais qui ont été considérés, je pourrais nommer Zodiac, King of California, Sweeny Todd, The Nanny Diaries et Rendition.
Enfin, parmi les autres, il faut mentionner les troisièmes volets qui se sont avérés amusants sans révolutionner leur série respective: Shrek the Third, Pirates of the Carribean at World's end et Spider-Man 3. Ces trois films livraient la marchandise, mais sans plus. Pourtant, The Bourne Ultimatum prouve qu'il est toujours possible de dépasser les attentes.
--

1 commentaire:

  1. Daniel Sernine7:11 PM

    En ce jour du décès du Maharishi Mahesh Yogi, je dois te dire que le film Across the Universe n'est pas très bon, Hugues. Il dure une demi-heure de trop, trois ou quatre chansons de trop... Malgré de très bonnes scènes et d'excellentes trouvailles, à un moment, ça devient presque fastidieux, et dieu sait que je suis bon public pour les chansons des Beatles. Voilà un cas où il aurait fallu que le film soit monté par quelqu'un d'autre que la réalisatrice.
    C'est à voir en en DVD, pour les interprétations des chansons, qui font souvent honneur aux oeuvres d'origine.

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.