lundi 19 décembre 2005

Les meilleurs films de 2005 !


Eh oui, avec décembre qui se termine bientôt, voici le retour de mon Top 10 annuel de cinéma. Voici donc mes dix films préférés de 2005, avec une ou deux notes les concernant.
Rappelons qu'il s'agit de mes dix préférés, pas nécessairement les 10 meilleurs films de l'histoire, mais pour moi, au moment où je les ai vus, et dans les circonstances, et blablabla, vous avez compris le concept, j'en suis certain... :)
Notons que l'année n'est pas terminée, et que je n'ai pas tout vu cette année, malheureusement, quoique depuis quelques années, je vois un peu moins de films poches que par le passé, héhéhé... (quelques navets ne m'ont pas échapés, par contre, la Neuvaine, Fantastic 4 et Sahara parmi eux)...
Allons-y sans tarder avec les meilleurs, donc.

10. Corpse Bride, de Tim Burton.

Une animation en stop-motion dont une bonne partie se passe sous terre, dans un monde de mort, mais avec des chansons et une bonhommie contagieuse, un scénario amusant et plein de bonnes trouvailles... et la morte la plus cute de l'histoire du cinéma!

9. The Interpreter, de Sydney Pollack.

J'ai un faible pour les films de Pollack, un faible pour Sean Penn et un faible pour Nicole Kidman. J'étais donc fait pour ce film. Mais plus encore, c'est l'intelligence du scénario, l'intelligence de la réalisation (les autos n'explosent pas au moindre contact), la qualité de l'interprétation (même si Kidman et Penn en font parfois trop, c'est encore mieux que d'autres bozos qui ne savent pas jouer, non?) et la finesse du suspense (la séquence de l'autobus est une petite merveille de suspense intelligemment construit). Un suspense qui prend son temps, j'aime bien.

8. El Viento, de Eduardo Mignogna

Petit film argentin qui n'a l'air de rien au départ, avec sa mise en scène effacée et ses personnages si ordinaires. Mais au fil du film, se déroule une intrigue plus complexe, et plus intense, et plus dure. Le tout filmé en Amérique du Sud et en espagnol (ce qui ma gagne déjà un vote de sympathie pour le voyage que le film nous fait faire), avec des acteurs convaincants et des sentiments justes. Une découverte.

7. Revenge of the Sith (Star Wars Episode III), de George Lucas.

Malgré ses défauts, pour des raisons bien personnelles et les circonstances de son visionnement (avec deux amis avec lesquels j'avais impatiemment attendus la sortie de Return of the Jedi en 1983), cet univers m'a toujours rejoint et heureusement, Lucas a su mieux livrer la marchandise que dans les deux épisodes précédents. Et puis en terme de divertissement et de pirouettes techniques, il n'y a pas grand chose de mieux, point.

6. A love song for Bobby Long, de Shainee Gabel.

Je sais, officiellement, ce film est sorti en 2004. Who cares, si les deux seules copies de cette année-là jouaient à NY et L.A.? Pour moi, sa disponibilité canadienne de 2005 en fait un film de 2005. Na. Et un bon, lent mais solide drame, avec l'excellent Travolta et l'excellente et si jolie Scarlett Johansson. Sa présence suffit à me faire apprécier un film, mais ne le classe pas nécessairement au top 10 (voir The Island, superbement gâché par son scénario et son réalisateur, mais c'est uen autre histoire). Love song est un film d'un genre qu'on ne voit presque plus de nos jours.

5. C.R.A.Z.Y. de Jean-Marc Vallée.

Le meilleur film québécois de 2005, sans conteste (je n'ai pas tout vu, mais je doute que Aurore ne m'ait procurré autant de plaisir comme cinéphile). Tout est réussi dans ce film juste et touchant, fascinant et drôle, et qui fait regretter que son réalisateur se soit fait si rare au fil des ans.

4. Sin City, de Robert Rodriguez.

Un pur plaisir de cinéphile, une réelle adaptation BD sur un écran de cinéma qui donne l'impression de véritablement voir une BD, avec un scénario tordu qui puise dans le style de Tarantino de Pulp Fiction, donc beaucoup d'éléments pour me plaire dans ce projet. Le produit fini est visuellement splendide et certaines lignes de dialogues sont fabuleusesment savoureuses. Cerise sur le sundae, j'ai un faible pour les histoires multiples dont les personnages se croisent, par hasard...

3. Les Poupées Russes, de Cédric Klapisch.

Wow. Une suite à l'excellent L'Auberge Espagnole. Yé. Wow, une très bonne suite en plus. Wow, une suite meilleure que le premier film? Je pense bien que oui. Plus mature, et dont le scénario amusant et touchant aussi, ne se force pas à suivre tous les personnages de l'original, mais bien ceux qui ont quelque chose à nous raconter. Plusieurs personnages encore jeunes et dont les destins s'entrecroisent, par hasard... :)

2. Harry Potter and The Goblet of Fire, de Mike Newell.

Sans conteste le film de pur divertissement le plus réussi de l'année. Mieux encore, il devient le 4e film d'une série qui s'est améliorée avec son 3e et 4e volet, une rareté dans l'histoire du cinéma. Visuellement, c'est superbe, et quelle bon moment de cinéma que de découvrir enfin Voldemort! Mes attentes de lecteurs et de cinéphile ayant adoré le 3e film étaient élevées, et j'ai adoré du début à la fin, il aurait pu être facilement classé premier dans cette liste, mais bon, un peu de retenu, nous ne sommes plus des enfants, voyons :)

1. Crash, de Paul Haggis.

Un autre film qui techniquement, est sorti en 2004, très limité alors et disponible ici qu'en 2005, donc, blabla... Quel bon film! L'idée de raconter ces journées dans la vie de gens ordinaires dont le destin se croise (par hasard? héhé) avait tout pour me plaire, bien sûr, mais il y a bien plus. L'intelligence du scénario et la justesse des dialogues, l'humour qui est partout malgré une dose de drame incroyable, mais surtout, deux éléments marquants pour moi; premièrement; défendre l'idée que nos gestes mêmes les plus petits ont une influences sur les gens qui nous côtoient. Ensuite, une finale qui malgré tout le drame, est une des belles finales relativement sereine et optimiste des films de 2005. Sans tomber dans le happy end idiot, c'est de plus en plus rare.

Voìlà!
Évidemment, quelques autres titres se sont rudement disputés pour une place dans cette liste... alors question de ne pas les laisser totalement dans l'oubli, sans commentaire, en voici deux qui ont passé le plus près de figurer sur ma liste top 10 de 2005...

L'audition, de Luc Picard
Batman Begins, de Christopher Nolan

----

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.