samedi 23 juin 2007

Tintin passe sous le bistouri!

Mon compagnon de voyage, Tintin, a eu un accident!

Heureusement, rien de si grave, mais quand meme, une fracture de l'avant-bras, c'est pas la joie.
J'étais sous le choc, évidemment... et j'ai tenté de lui poser un petit platre (un peu de colle avec du tape médical pour retenir temporairement le tout), mais rien a faire, ca n'a pas repris.
Afin d'éviter le pire (l'amputation), j'ai décidé d'opérer Tintin afin de lui insérer une tige de métal dans l'avant-bras pour forcer le tout a reprendre et permettre a Tintin de continuer son voyage en un seul morceau.

Apres avoir préparé un secteur propice a l'opération, j'ai préparé mes instruments de chirurgie habituels; coupe ongles, pince a cil, couteau suisse, aiguilles, fil, duct tape, etc.
J'ai d'abord nettoyé les environs de la plaie, et j'ai refilé une bonne gorgée de Cusqueña, la cervoise locale, a Tintin, pour l'anesthésier un peu. J'en ai profité pour en prendre une gorgée moi aussi, pour calmer la nervosité. Pas mauvaise, au fait, la Cusqueña, mais j'y reviendrai.

J'ai donc commencé l'opération par la perforation des os de chaque coté (photo), afin de permettre la fixation subséquente d'une tige de métal. J'ai effectué l'opération perforation a l'aide d'une aiguille, enfoncée a l'aide du coupe ongle.

Puis, apres une autre gorgée de Cusqueña pour Tintin (et une couple d'autres pour moi), j'ai retiré les aiguilles et j'en ai coupé une (au coupe ongle) a la longueur désiré pour la fixation dans l'avant-bras de mon ami.

J'ai d'abord fixé la tige de métal dans la partie avant du bras, puis j'ai fixé l'autre extrémité en la poussant lentement mais fermement vers l'épaule.

Apres cette opération délicate, j'ai placé un pansement transparent sur le tout, afin d'éviter un mouvement de coté qui nuirait a la bonne guérison (sans parler de la douleur, d'ailleurs, nous achevions notre cannette de Cusqueña a ce moment-la)...

Enfin, j'ai rangé mes instruments chirurgicaux, prescrit quelques antibiotiques a Tintin, puis constaté que l'opération avait été un succes (photo).
--

C'est pas toujours facile, la vie d'aventurier...

--

1 commentaire:

  1. Agnès3:00 PM

    Ay, Dios mío, ¡pobre Tintín!
    Quand j'ai vu le titre du billet dans le sommaire, j'ai moi aussi sorti un schnaps (ben oui, que veux-tu, j'habite à quelques km de l'Alsace et mon copain est allemand... on fait ce qu'on peut!)
    Heureusement Tintín s'en sort assez bien, j'espère que les antibiotiques permettent une guérison rapide.
    Ne crois-tu pas qu'après L'oreille cassée et le temple du Soleil il serait victime de ces individus des 7 boules de cristal?? Attention, tout de même, s'il se tort dans tous les sene...

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.