vendredi 16 janvier 2009

Des inconvenients de voyage et de la jalousie :-)

J'avais pense faire un petit billet pour repondre aux diverses personnes qui sont jalouses de mon passage ici (ou de mes voyages en general). Puisque j'ai recu des commentaires en ce sens - et plusieurs courriels personnels allant dans le meme sens. Je ne voulais pas refaire le coup de "tout a un prix" et "il s'agit de faire des choix", mais plutot expliquer que parfois, en voyage, il y a aussi plusieurs inconvenients a subir pour vivre ce que l'on vit de la maniere qu'on le vit ici en independant.
--
J'avais donc prepare quelques notes, et voila qu'au moment de mettre ca en ligne, j'ai manque un peu de temps - le grand paradoxe des voyages de plusieurs mois! - et que le plus grand inconvenient de mon voyage s'est pointe et m'a force a changer mes plans...
Le dernier billet parlait de cuisine thai, et bien cette cuisine thai nous aura marque plus que l'on esperait, puisque nous avons subi un empoisonnement alimentaire violent (je vous passe les details, mais on ne parle pas ici de banale indigestion, je vous assure).
Nous avions deja signe et paye pour une trek de trois jours dans le nord de la Thailande (sommes a Chiang Mai au moment de tout ceci), mais voila qu'apres une nuit a etre malade, il etait totalement impossible de partir en randonnee. En fait, nous avons annule la trek, passe 30 heures a recuperer, a tenter de se refaire un estomac (entre autres organes affectes, hehe) sans avoir le gout de manger de la bouffe locale... et replanifier les jours suivants pour ne pas perdre la somme d'argent investie a l'origine dans la trek.
Heureusement, nous etions au Libra Guest House, des gens tres gentils et qui ont pris soin de nous. Ils nous ont livre un peu d'oeufs battus avec des toasts dans notre chambre de leur auberge, avec un the chinois, avaient du Sprite (faute de 7up) et nous ont change de chambre pour etre dans le propre pour mieux recuperer, entres autres choses. Ils nous ont egalement permis de changer de trek, de prendre une trek de deux jours (en nous remboursant la difference de prix), bref, ils nous ont facilite la vie pour ce mauvais moment et on gardera un beau souvenir de notre passage dans la ville, en trek, et chez eu, malgre les problemes de sante.
Nous avons donc recupere, sommes partis (lentement) pour nos deux jours dans la jungle du nord et sommes revenus a Chiang Mai en meilleure sante apres avoir vecu de belles aventures pendant ces deux jours (billets a venir).
--
Sinon, eh bien je suis sur antibiotiques depuis plus de 12 jours (deux series differentes, la premiere n'a pas suffit) pour combattre ma broncho-pneumonie - une vieille habitude de voyage chez moi. Alors je tente de prendre mes journee lentement (meme si c'est pas toujours evident quand vous avez une heure trente de descente de riviere a faire debout sur un radeau en bambou - mais c'est beaucoup de fun, par exemple! (autre billet a venir!)
--
C'est amusant, car jusqu'a maintenant, je n'ai guere pris le temps de parler des petits desagrement du voyageur... Car il y en a eu quelques uns, que voici: (la plupart sont amusants et font de belles anecdotes a raconter ici, donc j'en profite)...
--
Je ne sais pas s'il y a des jaloux des transports - comme le train 3e classe debout entre Ayuthaya et Lop Buri (30 degres, et plusieurs gens preferent les fenetres fermees, pour eviter trop de soleil dans le wagon). Personne ne doit etre jaloux des vendeurs de bouffe, de coke, de beignets, de fruits, de poulets et d'oeufs, qui se baladent sans cesse dans le train en question et vous oblige a vous tasser a toutes les deux minutes. Mais chacun conviendra d'etre jaloux des 30 degres, par contre.
--
Je ne pense pas faire de jaloux en ce qui concerne la coquerelle de 1,5 pouce qui m'est grimpee dessus alors que je degustais une biere Leo sur Khaosan a Bangkok. Je dois faire des jaloux avec la Leo, j'imagine :-).
--
Qui est jaloux du rat (on les appelle des "Remis", on en voit beaucoup) qui a ete effraye par notre arrivee pres du 7-Eleven de Lop Buri l'autre soir?
--
Pour demeurer dans la bibitte, je ferai encore moins de jaloux avec la coquerelle de 2,5 pouces qui m'a rendu visite dans ma chambre d'auberge a 22h30. Elle arrivait de l'ancien drain d'evier de salle de bain (desafecte mais pas condamne, semble-t-il). Personne je sera jaloux non plus de cette salle de bain (de Lop Buri), avec son nouveau drain d'evier qui s'ecoule directement par terre, ou l'eau fini par se rendre paresseusement dans le drain de plancher...
--
Je ne peux pas croire que quelqu'un dans la salle soit jaloux des claviers et ordinateurs que je dois utiliser pour communiquer toutes ces belles aventures de voyage avec vous :-)
--
Sinon, evidemment, personne n'ira jalouser ma bronchite, ni ma grippe, gracieusete du froid et de l'humidite de Sa-Pa... et qui m'envie la douche sans eau chaude chez l'habitant a Ban Ho, que j'ai prise alors qu'il faisait 11 degres celcius et 80% d'humidite? (j'ai prefere ne pas me laver avant-hier soir dans la jungle vu qu'il faisait 9 degres et qu'il n'y avait que de l'eau froide!)
Par contre, on me jalousera peut-etre la facilite avec laquelle je me suis procurrer de l'Amoxicilin pour traiter cette satanee bronchite, hehehe... Amoxicilin qui n'a pas reussi a faire le travil, mais ca n'a pas ete plus difficile de trouver un autre derive de la peniciline (dont j'oublie le nom) et qui semble faire un bon travail pour le moment). On m'enviera peut-etre le prix de ces antibios (qui frole le ridicule tellement c'est pas cher a comparer a ceux vendus chez nous)
--
Et il faudrait un amateur de moustique dans la salle pour etre jaloux des piqures qui envahissent mon pauvre corps de Quebecois habitue a une saison de moustique qui dure 2 mois a peine! :-)
Et qui veut prendre de la Malarone pendant 3 mois pour eviter d'etre infecte par ces piqures? Qui veut oublier de prendre sa malarone 3-4 fois par semaines avec ca? :-)
--
Ah, qui veut vivre une heure de stress quand le guichet automatique d'un pays ou vous ne parlez pas la langue bouffe votre carte debit des votre premiere journee dans un pays? Qui?
--
Bon, vous aurez compris l'idee... Mais en meme temps, je dois preciser que malgre ce genre de mesaventures - qui font partie du voyage en independant, on se comprend - valent amplement le detour, si ce n'est que pour voir et vivre le reste de l'aventure.
--
Sur ce, je vous quitte, avec en poche un billet de bus de nuit (14h) en esperant qu'il soit possible d'y dormir un peu... A ce sujet, depuis 2007, j'ai un slogan: "Moins pire qu'un bus de nuit bolivien"
;-)
--

5 commentaires:

  1. Salut, je ne pense pas faire parti des jaloux cette fois:-)))))))))))Le seul commentaire que j'ai fait c'est sur la température dehors. Mais à mon àge j'ai déjà vu d'autres hivers froids:-)))))))))))
    Dormir dehors avec de petites couvertures et des moustiques. J'aime mieux être ici dans mon
    lit:-)))))))
    Mais avoue que vous faites un très beau voyge quand même et que vous êtes chanceux de pouvoir le faire. Plaignart:-))))))

    RépondreSupprimer
  2. Moi tu sais Hugo, je suis jalouse de seulement ce que je vois de beaux et extraordinaire sur le photos.Mais tout lr reste des inconvénients, je ne voudrais pas être à votre place. Soyez prudents et je fais le décompte, il vous reste moins de jours à faire que ce qui est fait. J'ai hâte à votre retour. Bisous à vous deux Gi

    RépondreSupprimer
  3. Après avoir lu ton billet, je ne suis plus sur que je veux avoir la recette de Phad Thai!

    J'espère que vous allez mieux.

    Bye

    Benoit

    RépondreSupprimer
  4. Istvan7:16 PM

    Ouch! Ben bon restant de voyage :))

    Malgré tout, je ne suis pas jaloux mais je vous trouve bien chanceux d'être là bas ;)) (pas parce que je veuille avoir une indigestion et des coquerelles)

    Profitez-en bien :) (des bons côtés je veux dire :)

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme7:14 PM

    Beau voyage gastrique, j'ai vu la même chose en feuilletant mes Nationals Geographics et ce sans être malade....
    Pour plus d'émerveillement,d'aventure et afin d'éviter les problèmes gastriques, je te suggère de planifier ton prochain voyage à Walt Disney avec ta future nièce Mégan

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.