dimanche 25 janvier 2009

Dans le Red Light de Bangkok

Apres avoir entendu tellement d'histoire lugubres a propos de Bangkok et son Red Light district, j'etais curieux de voir ce que l'on pouvait y voir en tant que touriste de passage... Apres tout, Bangkok n'est pas Amsterdam, la prostitution n'y est pas legale... Allais-j y voir quelque chose tout court?

Bien que chacun vous diront que le red light de Bangkok est dans le coin de Silom et de Patphong (et il y est), le premier veritable quartier hot de la ville se trouve sur la rue Soi Cowboy (Soi signifie allée en Thai). C'est ici que le premier quartier de prostituees et de bars louches s'est developpe.
Aujourd'hui, l'allee en question (photo, en plein jour) a un air sale, les neons fades (de jour, forcement) semblent sortis d'un mauvais film, les devantures paraissent ridicules et sordides avec leurs accroches et leurs dessins, bref, rien pour attirer le touriste qui a vu les ''fenetres'' d'Amsterdam :-) [Et pour les cinephiles curieux, Soi Cowboy est aussi le titre et le sujet d'un film thai recent].

Silom-Patphong est le Red Light moderne de Bangkok... De l'exterieur, comme les activites reliees a la prostitution sont illegales en Thailande, l'ensemble est doublement - sinon triplement - recouvert d'un manteau de pseudo-respectabilite: les trottoirs et le millieu de la rue sont occupes par du commerce informel habituel; T-shirts, CD pirates, souvenirs, sandales, etc. Les rez-de-chausee des edifices bordant la rue sont occupes par des restaurants, bars, et quelques boutiques. Dans la realite, ces bars sont des bars de danseuses, et certains ouvrent leurs portes pour attirer les passant a jeter un oeil et entrer. Il ne fait aucun doute que d'autres services sont offerts une fois a l'interieur. Il y a aussi des ''pecheurs'' (qui tentent d'accrocher leurs clients tels des poissons) qui parcourrent la rue, vous presentant des ''menus'' pour divers sex-shows. Le menu peut etre tres explicite et detaille, avec jusqu'a une trentaine d'items... Et il n'y a qu'a jeter le moindre coup d'oeil sur ces petites affiches plastifiees pour que le pecheur en question sente l'interet et vous suive sur 20 metres avec diverses offres avant d'abandonner. D'autres vendeurs offrent aussi des DVD de films pornos a l'aide d'une toute peite affiche plastifiee qui tient dans la paume de leur main et qu'ils vous presentent furtivement en douce quand vous les croisez.

Sinon, a part les neons sur les etages supperieurs, on peut voir que certains coins du quartier sont un peu plus explicites, ou a tout le moins plus evidents dans leur offre. Certains bars, ouverts sur la rue, sont occupes par six ou septs filles thais en robe sexy, attendant d'eventuels clients. D'autres (en face, sur la photo) ont simplement un banc sur le trottoir ou sont assise quelques jeunes filles qui surveillent les passants.
Quelques ''pecheurs'' ne s'adressent qu'aux hommes, mais en marchant dans les rues, Suze a aussi recu quelques offres pour des trucs explicites - implicant neanmoins des femmes seulement. Le plus amusant a ete ce type, montrant le menu conventionnel d'un restaurant a Suze, devant moi, et retournant son menu apres son passage, pour me donner un avant-gout d'un autre ''menu'' - sexuel celui-la - loin des yeux de ma compagne de voyage :-)

Certains secteurs semblent s'adresser un peu plus directement a une categorie de touristes: ici, les affiches sont presque toutes inscrites en Japonnais (du katakana), parfois meme exclusivement inscrite dans cette langue. La clientele visee est evidente.

L'observateur attentif notera que parmi toutes ces affiches et neons de diverses couleurs, il s'agit d'edifices qui font certainement office de bars et hotels d'occasion... car en regardant de plus pres (sur cette photo, par exemple, captee du quai du skytrain tout pres), on voit des ''hotesses'' - dont au moins une portant une sorte de costume - aux fenetres des edifices en question...
--
Ma conclusion sur ma visite du Red Light? Hum, interessant de voir que ca existe, amusant meme, parfois, de voir comment les choses sont presentees... mais moins lugubre et sordide que je m'y attendais (les bars de danseuses n'ont pas cet air sale et crasseux que l'on s'attend a voir sur Patphong), mais beaucoup moins interessant - et attirant, avouns-le - que le Red Light d'Amsterdam. [Oups, ma mere lit ce blogue!] :-)
--

4 commentaires:

  1. Anonyme7:26 PM

    Je voulais juste vous dire un beau bonjour du Québec!!!

    Comme j'ai vu sur vos photos, vous faites vraiment un magnifique voyage.

    ... bonne continuité!

    Sarah-Maude

    RépondreSupprimer
  2. Merci Sarah-Maude...
    Je vois que tu as choisi ton billet pour intervenir :-)
    Mais question budget, on evite d'aller dans le Red Light a tous les soirs! :-))
    (Ceci dit, je crois que tu aimeras la Thailande, on s'en reparlera a Montreal)
    Hugues

    RépondreSupprimer
  3. Henri7:01 AM

    Bonjour, je viens de lire plusieurs articles de ce blog et c'est vraiment sympa ça me donne envie d'y retourner ( pas que pour les quartiers chauds de Bangkok!!) mais sinon pour y avoir été ( les amis de mon frère m'ont trainé la bas malgrè mes réticences!) bon une fois sur place on s'est bien amusé je dois le dire! mais sinon pour avoir visiter un autre "Red light district" de Bangkok jai un ou deux commentaires à ajouter^^ Mon hôtel était tout près du quartier Nana plaza un autre quartier chaud, qui est assez sympa je dois avouer , mais bon l'ambiance y est parfois un peu glauque évidemment, mais pour ceux qui ne sont pas prévenus sachez qu'il y a beaucoup beaucop de transexuels là bas , certains ne seront pas dérangés par cela je peux comprendre et d'autres beaucoup au contraire, a Nana plaza une fille sur deux n'est .....pas une fille ^^ donc voila bonne continuation pour ce blog très symphatique! et bon voyage!

    RépondreSupprimer
  4. Merci Henri... Effectivement, ca peut etre surprenant vu l'allure des... filles en question :-)
    Hugo

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.