lundi 2 juin 2008

Strippenkaart (Dans le métro de Rotterdam)

J'ai souvent parlé des métros des villes que j'ai visité ou traversé... Je ne vous ferai pas un topo complet sur le métro d'Amsterdam (que je n'ai finalement pas utilisé, me contentant du tram, en surface) ni sur celui de Rotterdam (que j'ai utilisé quelques fois par jours pendant quatre jours), malgré le titre de ce billet.
Cependant, quelques notes sur ce métro me paraissent intéressantes... Comme le fait, par exemple, que ça m'aura pris deux jours pour comprendre le système de billets (strippenkaart) et un jour supplémentaire pour comprendre que les billets d'Amsterdam (métro et tram) pouvaient également être utilisés dans les transports en commun de Rotterdam, ce qui n'est pas rien considérant mon expérience de ce genre de transport.

Je me sers souvent de Suzie pour prendre des photos dans le transport en commun. Généralement, ça évite d'avoir l'air étrange, surtout si le train est bondé et que les passagers se demandent pourquoi je les prends en photo:-). Le métro de Rotterdam ne m'aurait pas posé de problèmes de ce point de vue, jamais il n'a été bondé au point où nous avons du demeurer debout... Sur la photo ci-haut, en station, on remarque l'absence de publicité sur les murs (il n'y en a pas non plus dans les wagons). L'image à droite est en fait un panorama de ce que l'on peut voir en ville dans le quartier que cette station dessert.

Même station (Leuvehaven), deux jours plus tard, au centre-ville de Rotterdam. On peut mieux constater l'absence de publicité sur cette photo.
--
Bon, les billets, maintenant.
Vous pouvez acheter des strippenkaart de 15 strips, 2 strips ou 3 strips. Un trajet en métro dans la même zone que celle de départ doit vous coûter 2 strips. Sinon, vous pouvez acheter un billet valide une heure (mais plus cher) qui vous permet de faire plus d'un trajet en autant que vous soyez sorti du système après une heure d'utilisation.
Dans le cas de strippenkaart de 2 strips, vous n'avez pas besoin de composter le billet, il l'est déjà. Les autres billets doivent être compostés, sur la dernière strip que vous dépensez pour ce trajet. Pour se faire, vous devez plier la carte pour composter au bon endroit. Même chose dans les trams, où les composteurs sont dans les trams alors que dans le métro, ils sont à la guérite. Les strips uniques (comme la 15e sur une 15 strips strippenkaart) ne peuvent être utilisées indépendamment. Autrement dit, une 15 strips strippenkaart vous fait faire 7 trajets de 2 strips dans la même zone et la dernière strip se perd dans la nature. Changer de zone vous coûte une strip de plus. Vous avez compris? J'avoue que pendant les deux premiers jours, moi non. Surtout que là, c'est facile, je vous explique tout, et en français, alors que je tentais de comprendre le système en néerlandais (une partie des instructions pour acheter les cartes était en anglais, mais pas le passage sur l'utilisation des strippenkaart et le nombre de strips à utiliser ni la manière de les composter/enregistrer...). Ah, oui, les strippenkaart étant nationales, elles sont valides partout au pays. Ouf... Ah, j'oubliais, si vous êtes deux, vous pouvez utiliser la même strippenkaart, mais en dépensant deux fois plus de strips à chaque trajet.
Et ce n'est rien, je ne vous parle pas des diverses méthodes pour sortir des stations! Là, malgré mes quatre jours à Rotterdam, j'avoue ne pas avoir totalement maîtrisé le système pour sortir!!! Un défi constant...
Des questions?

Le métro de Rotterdam, comme celui d'Amsterdam, est complété par un réseau de tram. Ici, une photo de l'organisation des rues d'Amsterdam, avec (gauche à droite) piste cyclable, rue sens unique, trottoir, puis voie de tram. Le même pattern, inversé, se retrouve de l'autre côté.

Dans le tram d'Amsterdam, comme dans les trains du métro et du système semblable de Rotterdam, les sièges et équipements sont relativement modernes et l'ensemble est très propre.
...
(Enfin, il faudrait bien que lors d'un prochain passage à Paris, je documente un peu plus mon utilisation régulière du métro quand je séjourne à Paris. Je vous laisse donc sur une photo prise dans ce métro, la veille de mon retour au pays).

1 commentaire:

  1. Daniel Sernine11:14 PM

    Pas de pubs dans le métro!
    Le paradis!

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.