mercredi 8 mars 2006

NYC #4: Phantom of The Opera - On Broadway


Qui pense New York pense Musical on Broadway.
Qui va à New York pour la première fois se dit: Je vais aller voir un Musical On Broadway!
C'est donc ce que l'on a fait, mon amie Suz et moi, lors de notre récente visite à New York.
La ville qui ne dort jamais offre des dizaines de spectacles de toutes sortes (je dirais même sans exagérer qu'elle en offre quotidiennement quelques centaines). Évidemment, les show considérés on Broadway sont plus limités (une douzaine officiellement, ce qui est un peu plus petit et plus en périphérie étant considéré Off-Broadway, le reste étant appelé Off-Off-Broadway! Tout cela est bien amusant et connu des amateurs de Woody Allen, Sex and the City, les romans de Lawrence Block ou autre fiction télévisuelle, cinématographique ou littéraire située à New York...
Bref, en un mot comme en cent, nous avons fixé notre premier choix sur Phantom of The Opera. D'abord parce que ça nous semble être un classique (la première new-yorkaise a eu lieu en janvier 1988), ensuite parce que l'histoire a l'air bien intéressante pour un Musical, et enfin parce que c'est le Musical qui a été joué le plus longtemps de l'histoire de Broadway - et qui continue, évidemment à être à l'affiche - il joue quotidiennement depuis plus de 18 ans. Enfin, je ne l'avais jamais vu, alors pourquoi ne pas se payer la traite?
--
Parlant de payer, Broadway, ça doit couter un bras et même deux, non? C'est l'endroit le plus renommé d'Amérique pour voir un Musical, donc ça doit pas être donné. Erreur.
Il y a bien des spectacles et le coût des billets les moins bien placé sont parfois surprenant par leur prix abordable.
Mais concernant Phantom, il ne restait plus aucun siège au balcon arrière (à 20$) donc nous avons décidé d'y aller pour un billet à 55$, balcon avant. C'est après tout encore moins cher que plusieurs spectacle présenté à Montréal (Dracula était à 85$, donc...) et on est pas tous les jours à Broadway.
--
Chose certaine: nous ne sommes pas les seuls à avoir aimer le spectacle; Phantom of The Opera a été présenté en Musical pour la première fois à Londres, Angleterre, en octobre 1986. Il joue en permanence dans 6 villes dans le monde, et deux troupes sont en tournées (une aux USA, l'autre autour du monde). Plusieurs dizaines de milliers de représentations de ce musical ont vus au fil des ans des millions d'amateurs apprécier le spectacle. C'est pas rien.
--
Un seul mot pour décrir l'expérience: Wow!!!
Pour les amateurs du genre, c'est un spectacle à grand déploiement, avec de nombreux effets de mise en scène, effets spéciaux, mouvements de scènes recréant plusieurs dizaines de sets dans et autour de l'Opera de Paris (où l'action se passe), et c'est rempli d'énergie et d'une musique aussi belle que touchante. Bref, un très beau moment à passer :).
Le spectacle offre tellement que c'est impossible de tout embrasser en une seule soirée. Certains numéros sont si riches que vous voudriez tout écouter et tout voir en même temps mais c'est tout simplement impossible!
L'histoire elle-même possède aussi tout ce que ce genre d'histoire peut comporter de bienvenu; histoires d'amour, tragédie, intrigue, rivalité, spectacle, - c'est un musical qui se passe dans un Opéra, donc une mise en abyme intéressante en plus de tout le reste. Les personnages sont intéressants et suffisamment approfondis pour que nous ayons l'impression de vraiment les avoir connus lors de notre sortie de la salle. L'interprétation m'a semblé impeccable et convaincante (même si je manque d'expérience pour être un critique crédible de ce point de vue) et les chanteurs semblaient dans une forme splendide côté voix. L'acoustique du Majestic était aussi parfait, ce qui aide évidemment à apprécier le spectacle.
Je n'ai pas regretté nos billets de balcon, puisque nous avions une vue d'ensemble des numéros chorégraphiés qui nous permettait de mieux apprécier cet aspect du spectacle que si nous avions eu des billets de première rangée au parterre.
Phantom of The Opera est une spectacle qui mérite d'être vu à plusieurs reprises, et cette conclusion explique probablement une partie de son succès pendant si longtemps; je n'hésiterais pas une seconde à y retourner.
--
Il est clair que ce ne sont pas tous les spectateurs qui éprouvent la même chose devant ce genre de spectacle; une petite famille devant nous (papa, mamam, deux filles) a quitté la salle à l'entracte (après avoir payé 220$US d'entrée!) et l'une des deux filles s'était endormie pendant le premier acte (et l'autre n'arrêtait pas de gigotter). Mais grosso-modo, la salle du Majestic était un bon public.
--

Phantom of The Opera est de ces musicals (au théâtre ou au cinéma) dont les chansons vous trottent dans la tête longtemps après votre sortie de la salle. Ses personnages et son histoire et ses numéros et ses rimes m'accompagneront encore pendant un long moment. Et c'est pour ça aussi que l'on va voir ce genre de spectacle; pour le dépaysement et le voyage; voir ce show on Broadway était donc un excellent choix puisqu'il constituait un voyage dans le voyage, un niveau de plus dans notre appréciation de New York et du Phantom of The Opera.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.

Enregistrer un commentaire