mardi 30 octobre 2007

Forcer la reconnexion?

Bon, le choc culturel est certainement passé (j'imagine!), je m'étonne de moins en moins de voir les gens parler français autour de moi, et d'entendre parler de Pauline Marois et Jean Charest plus que d'Alan Garcia ou Evo Morales. On s'habitue aussi à voir les nouvelles de Cuba par la bande négative nord-américaine (Bush qui s'en prend à Fidel, quelle nouveauté!) au lieu de voir des portraits du Che dans les rues :-).
N'empêche... j'ai beau vouloir, je me prends moi-même à m'intéresser davantage aux articles des médais sur l'élection de la péroniste Cristina Kirshner à la présidence de l'Argentine qu'à la commission Bouchard-Taylor ou la lettre ouverte de notre propre premier ministre provincial.
Mais je me force, je me force. Je lis le journal du Métro tous les jours, une partie de La Presse également, je regarde les nouvelles à Radio-Canada (j'évite les jours de semaines à 22h par contre, suis plus capable des bafouillements de B. Derome)...
Alors je me dis que je devrais me sentir chez moi bientôt, puisque je force un peu la reconnexion, qui ne semble pas revenir d'elle-même cette fois-ci.
Des suggestions quelqu'un?
--

2 commentaires:

  1. Anonyme6:16 PM

    Tu n'es plus un "NOUS", mais un "EUX". Ça ne passe jamais, tu dois vivre avec.

    :o)

    Luis

    RépondreSupprimer
  2. Stéphane Nadeau4:38 PM

    Salut Hughes

    Inquiètes toi pas vraiment de ça je suis un peu dans la même situation (hmm après 10 mois!!). Je ne suis toujours pas habitué à Hérouxville (ça me semble toujours irréaliste, sans doute parce que je n'étais pas au Qc quand ç'a sorti dans les nouvelles), ça fait que la commission B.T. je m'en contre-crisse (si tu permets l'écart de langage je sais qu'on écrit christe en bon français ;)) parce que je ne me sens pas vraiment concerné, comme si c'était un débat d'une autre génération trop conservatrice, trop repliée sur elle-même (merci ADQ), et moi aussi j'écoute beaucoup plus les nouvelles internationales que les nouvelles locales qui me laisse trop souvent la même impression que le Québec (et ses politiciens) est tellement tourné vers lui-même que rien ne bouge, on regrette la mort de Lévesque il y a 20 ans mais personne n'ose offrir quelque chose d'orginal qui pourrait faire avancer le Québec, on offre de vieille idée à une population vieillissante et tout ce beau monde semble en redemander. Bref forcer la reconnexion? Je te souhaite bonne chance, parce que je comprends qu'on peut être physiquement quelque part et avoir laissé une partie de son coeur et son esprit sur un autre continent ;))

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.