samedi 13 août 2011

Requiem pour mon ami Shadow

Mon ami Shadow nous a quitté, le 12 août 2011, après plus de 13 ans à être le meilleur ami que quelqu'un puisse imaginer.
Shadow, il est né le 6 octobre 1997 mais je ne l'ai connu que quelques mois plus tard. Je ne savais pas, au moment où il entrait dans ma vie, qu'il allait devenir un si bon ami, un si bon exemple. Je ne savais pas non plus que même si ma vie allait beaucoup changer, notre amitié ne changerait jamais au fil des ans.
Shadow m'a accompagné dans mes longues heures solitaires dans les premières années de notre amitié. Puis, il a voyagé avec moi, en Colombie Britannique, avant de venir se réinstaller au Québec, où il allait encore et toujours être heureux de me revoir, comme j'étais moi aussi toujours aussi heureux de le revoir.
Je ne pense pas pouvoir écrire quoi que se soit qui lui rendre justice, qui rende justice au lien qui nous a uni toutes ces années. J'ai déjà écrit à quel point il était un ami exceptionnel; jamais jaloux, jamais fâché, ne jugeant jamais mes choix et ma vie, et il n'en était pas naïf pour autant.
Avec les années, à le côtoyer de près, on en venait à oublier qu'il était un chien tant il possédait une intelligence incroyable, tellement il avait une individualité qui en faisait un membre de la famille à part entière.
Shadow me manquera beaucoup, il manquera à tous ceux qui l'ont bien connu et à qui il aura fait l'honneur de partager son amitié et sa confiance. J'ai peine à imaginer le monde sans lui, et j'ai même de la difficulté à imaginer ce qu'il était avant qu'il n'entre dans ma vie, il y a près de 14 ans.
Je parle rarement de ma vie privé sur ce journal, mais mon ami Shadow était un être trop exceptionnel pour ne pas faire exception pour lui. Car ce qui m'a toujours étonné le plus, c'est l'incommensurable bonté de cet ami; Shadow était un individu incroyablement bon et gentil avec tous ses amis. En ce sens, c'est certainement l'ami qui m'aura le plus inspiré; si un jour, je deviens quelqu'un d'aussi fondamentalement bon avec mes amis et ma famille, je pourrai dire que j'aurai réussi ma vie. Peu d'être vivants en ce monde peuvent en dire autant.
En guise d'hommage simple, voici quelque photos de quelques beaux moments de notre vie et notre amitié.


Enfin installés à Prince George, BC, après 6h de vols et 10h de route, avec mon portable et Wilson, son ami balle-de-tennis qu'il adorait rapporter (2001).


Étant né en automne, Shadow a passé le plus clair de son enfance dans la neige; il n'a jamais renié cette période de sa vie et son attrait pour la saison froide était une des rares raisons de me faire sortir, par moins 30, dans l'hiver du nord de la BC (2001).


Pour moi, cette photo respire le bonheur; un cliché pris avec un appareil à film, par ma main gauche, tentant de capter le moment de rigolade entre Suze, Shadow et moi (Prince George, 2001).


Je ne sais plus combien de fois nous avons jouer à rapporter Wilson, dont il connaissait très bien le nom, et qui était évidemment inspiré du film Castaway - Shadow partageait ma passion du cinéma à sa manière, m'ayant servi de gardien de jour, quand j'oeuvrais seul aux tâche du cinéma dont j'étais gérant, entre 1998 et 2000.


Toujours prêt pour l'aventure, les balades à pied ou en voiture, Shadow préférait de loin nous suivre partout que de rester seul chez lui!


Instantané capté par ma première webcam, installée à Vancouver en 2001, alors que nous habitions une grande maison de chambre.


Après son retour au Québec, une visite à mon ami Shadow était un incontournable dans ma vie, peu importe mes plans et mes voyages. Ici, à l'entrée de la maison familiale de Roberval, lors de ma visite au Québec pour mes vacances d'avril 2002.


Au chalet de mon oncle Raymond, sur la pointe au pins, profitant de la plage et du Lac St-Jean, en mai 2005, avant mon départ pour le Guatemala.


Shadow m'accompagne en voiture jusqu'à Montréal, d'où je quitterai le Québec pour quelques mois en Amérique Centrale. Nous avons passé le voyage à rigoler et prendre des photos. Celle-ci m'a toujours beaucoup plu; on a l'air de deux complices préparant un coup quelconque. Si Shadow joue le rôle du méchant, avec ses crocs sortis, c'est qu'il est bon acteur; jamais il n'a fait de mal à une mouche.


Autre séance de photo, juste après mon retour d'Amérique Centrale, à l'automne 2005, réalisée sur le terrain familial de Roberval. Faire ce genre de photo était relativement facile, puisque mon ami était un fin collaborateur. Comme il avait un vocabulaire de plus de 100 mots ou expressions, il était incroyablement facile de communiquer entre nous. En réalité, le plus intelligent de nos deux était définitivement Shadow, puisque je n'ai jamais réussi à maîtriser autant de vocabulaire dans son langage qu'il n'a réussi à le faire dans le mien.


Shadow était aussi une bonne oreille; toujours attentif et sans porter de jugement, il est certainement l'ami à qui je me suis le plus confié.


Sur les rives du Lac St-Jean, en octobre 2006, Suze et moi profitions de notre région natale et de notre ami Shadow, après notre retour d'Europe. Pendant plus de 10 ans, j'ai eu le bonheur de voir que mes deux meilleurs amis étaient également de grands complices.


Noël 2006: Shadow qui pose (une fois encore) pour moi, dans la neige. Après m'avoir accordé cette faveur, nous allions jouer au frisbie, une activité à laquelle il aura excellé toute sa vie.
--
Après Roberval, Prince George et Vancouver, Shadow a habité Montréal à compter de la mi-2007. C'est là que nous nous sommes vus la plupart du temps, que se soit pendant mes séjours à Montréal où je réside entre mes voyages, ou avant et après mes séjours à l'étranger. Et avec l'évolution de la technologie, on se voyait pendant mes séjours; il était toujours drôle et agréable de le voir se pointer derrière mes parents pendant une séance d'appel vidéo.


Dolbeau-Mistassini, mai 2009. Nous passions quelques jours de vacances ensembles au Lac St-Jean, et pour l'occasion, nous avons exploré la forêt dans les environs de Dolbeau. J'avais d'ailleurs publié un billet-photo sur mon blogue à cette époque.


Lachine, Montréal, août 2011. Notre dernière photo ensembles, profitant d'un moment de détente, entre nous.
Au revoir mon ami. Tu n'as pas idée comment tu vas me manquer.
--
Bye mon ami, tu peux maintenant veiller sur tous tes moutons! xxx
Suzie
--
Sans savoir s'ils sont largement ouvert au public, voici des liens vers deux albums en hommage à Shadow (désolé pour ceux qui n'y ont pas accès).

4 commentaires:

  1. Super Hugo, pour avoir adopté Shadow, je peux dire que tout ce que tu dis est vrai....merci

    RépondreSupprimer
  2. Istvan10:51 PM

    Bye Shadow, repose en paix...

    C'est vraiment triste... Toutes mes condoléances à Suzie, tes parents et à toi, c'est un gros morceau qui est parti.

    Merci Hugues pour ce bel hommage à un bon ami que j'aurais aimé connaître un peu plus...

    Stéphane

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme10:54 AM

    Cher Hugues, je te souhaite un jour de retrouver un compagnon canin de ce calibre. Non pas semblable, car tous les chiens ont leur personnalité. Mais aussi vif et amical. Adieu Shadow!

    Joël

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme10:33 PM

    Cher Hugues,
    Pour être passée à travers pareil deuil plus d'une fois et ayant eu le privilège de connaître Shadow, je suis avec toi de tout coeur.
    Je crois fermement que nos chiens sont les premières personnes que l"on verra lorsqu'on arrivera de l'autre bord.
    XXX Valérie

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.