vendredi 14 décembre 2007

C’est arrivé le 14 du 12

C’est arrivé le 14 du 12…
Cette année-là, j’étais juste un jeune étudiant au secondaire, ruminant mes malheurs d’ado dans une polyvalente grise en regardant le temps passer.
Ça fait pas si longtemps que ça, mais j’ai l’impression que le monde était tellement différent que c’était un autre monde.
Et dans un sens, c’était bien un autre monde.
Ronald Reagan entrait à la maison blanche, et quand on y pense, c’est amusant comme coïncidence, puisque Reagan avait été élu comme gouverneur de la Californie pour la première fois l’année de ma naissance. Reagan a été chanceux de tenir si longtemps comme président, puisque je me souviens qu’à peine deux mois après son entrée en fonction, il se faisait tirer dessus à Washington.
Si l’attentat contre Reagan me laissait plutôt froid – je ne m’intéressais pas trop à la politique américaine – je me souviens très bien par contre que c’est arrivé juste après l’assassinat de John Lennon à New York. L’assassin de Lennon avait eu 20 ans de prison… Et si je me souviens bien, c’est aussi cette année-là qu’un fou a tiré sur le pape Jean-Paul II à Rome! Je ne me souviens pas ce qu’il est advenu de celui qui a tiré sur le pape, mais je crois me souvenir que le pape lui a pardonné, des années plus tard.
Le paradoxe avec Lennon, c’est que c’est au cours de cette année que Imagine est devenu numéro un et que tout le monde chantait sa chanson de paix…
Si vous ne vous rappelez pas de l’entrée en fonction de Reagan, peut-être vous souviendrez vous que c’est la même année que François Mitterand est devenu président de la France et que quatre mois plus tard, la France abolissait la peine de mort.
Moi, ce qui me fascinait le plus pendant ce temps-là, c’était le programme spatial. La création de la navette spatiale, c’était quelque chose que je suivais depuis un moment, alors la première mission de Columbia cette année-là, je ne suis pas près de l’oublier. Avec mes copains amateurs de technologies, on avait aussi suivi le premier vol d’un Boeing 767 et le début du service de TVG en France, entre Paris et Lyon. On se prenait à rêver d’un train à grande vitesse entre le Lac et Montréal!
Pendant qu’on retournait dans l’espace, Israël bombardait Beyrouth, la capitale du Liban, dans une sorte de guerre que je ne comprenais pas du tout et qui n’est pas vraiment terminé aujourd’hui, même si je la comprends un peu mieux. Les nouvelles, à la télé, nous parlaient de cette guerre à tous les jours. Les nouvelles nous parlaient d’autre chose aussi. Cinq hommes de Los Angeles, observés par des spécialistes, avaient attrapé une très rare forme de pneumonie parce que leur système immunitaire était affaibli. C’étaient les premiers cas de SIDA et les nouvelles allaient nous parler du syndrome constamment après ce jour-là.
Mais tout n’était pas si sombre, cette année-là. En fait, même si j’étais obnubilé par mes petits problèmes d’adolescent, je m’amusais plus souvent qu’autrement. À la télé, on avait un nouveau poste, MTV, qui ne passait que des vidéos de musique, au grand plaisir de toute ma génération. Les filles de la gang, elles, suivaient avec attention le mariage du Prince Charles avec Lady Diana en Angleterre.
C’était vraiment un autre univers. Aujourd’hui, Reagan et Mitterand sont morts depuis longtemps, mais j’écoute encore la musique de John Lennon, même si je n’écoute plus MTV depuis des années. Les navettes vont encore dans l’espace, mais Columbia a explosé il y a quelques années. Le pape Jean-Paul II est mort aussi et même Lady Di est morte depuis dix ans, déjà!
Remarquez, Israël bombardait encore le Liban il y a quelques mois à peine et on n’est pas près de voir la victoire contre le SIDA… Certaines choses ne changent donc pas tant qu’on voudrait.
Cette année-là, je n’écoutais pas seulement du Lennon. En fait, j’écoutais du The Police. C’est l’année de leur disque Ghost in the Machine et de la chanson Every Little Thing She Does is Magic. Et quand je parle de disque, je parle de vinyle, ces grands disques noirs et mous qui s’égratignaient d’un rien. C’était aussi l’année de Physical d’Olivia Newton John et de la première apparition télévisée d’un nouveau groupe appelé U2!
C’est aussi cette année-là qu’est sorti le film Raiders of The Lost Ark au cinéma, le tout premier film avec Indiana Jones. Il fallait le voir au cinéma, parce qu’il n’y avait pas encore de vidéoclubs pour se reprendre. Ils sont en train de tourner le quatrième long métrage d’Indiana Jones, cette année, et on pourra le voir en DVD à la maison quelques mois après sa sortie. Ma tante écoutait Francis Cabrel qui venait de sortir Carte Postale, et mon oncle déplorait la mort de Bob Marley. Il n’y avait pas d’Internet, on n’avait même pas d’ordinateur à l’école, on ne connaissait pas encore Madonna, James Bond était joué par Roger Moore dans For Your Eyes Only, et au Gala de l’ADISQ, Martine St-Clair avait été nommée Révélation de l’année.

Un autre monde, et l’ado que j’étais ne savait pas encore ce qu’il ferait ou ne ferait pas dans la vie. Aujourd’hui, même si je n’ai toujours pas de certitudes à ce sujet, au moins, j’en ai une meilleure idée! C’est amusant d’imaginer que cette année-là, je ne le savais pas, évidemment, mais c’est l’année où sont nés Elijah Wood et Natalie Portman, Julia Stiles et Justin Timberlake. La même année qui nous a donné Paris Hilton et Beyoncé, en plus de Britney Spears!

Tous les événements qui se sont produits cette année-là, toutes les naissances, les quelques décès qui ont marqué ma vie d’ado, les modes et les tendances de l’année, tout ça s’est produit avant le 14 du 12.
Et le 14 du 12, il n’y avait non pas une, mais deux naissances, en même temps. C’était la naissance des jumeaux, chez les Nadeau, une famille sans histoire d’une petite ville du nord du Lac St-Jean. Le monde vibrait aux grands événements, et cette maisonnée de région vivait un très grand événement à leur échelle.
Moi, vivant pourtant à seulement quelques dizaines de kilomètres de là, je ne savais pas, en ce 14 du 12, que j’allais les connaître, ni que j’allais vivre avec eux des années plus tard. Je ne savais pas que l’on triquerait au champagne sur les Champs de Mars devant la tour Eiffel, que l’on foulerait les Champs Élysés ensemble, ni que l’on visiterait le Nord-Ouest américain et Vancouver ensemble. Je ne savais pas qu’on irait tous à Berlin ou Prague. Je ne me doutais de rien, et pourtant, un événement important de ma vie venait de se produire, en ce 14 du 12…

Et c’était une bonne année, non?
Enfin, une fois de plus, je vous souhaite bonne fête, les jumeaux. Et merci de faire partie de ma vie et de partager certaines de mes passions! On continue?
Hugo

1 commentaire:

  1. Daniel Sernine9:48 PM

    Dis-moi pas que Suzie a 26 ans?!
    En ben!
    Bonne fête Suzie! Bonne fête son frère!

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.