dimanche 7 juillet 2013

Cinéma-voyage: Kenya/Russie, France/Espagne

Note: Ce billet s'inscrit dans la série Cinéma-Voyage.
--
Pour le 10e et dernier billet de cette série, je vais tricher un brin et vous suggérer deux films, vous faisant voyager dans 4 pays, et en partie à une autre époque.
--
Le premier film, disponible en DVD depuis quelques mois, s'intitule Les femmes du 6e étage, et met en vedette le toujours excellent Fabrice Luchini, dans le rôle d'un homme d'affaire français dont la vie sera bouleversée par la découverte des conditions de vie - et du mode de vie - des femmes espagnoles qui habitent le 6e étage de son immeuble, elles qui sont toutes engagées comme femmes de ménage par les familles bourgeoises parisiennes propriétaires de l'immeuble en question. Ce résumé peut paraître étrange, mais c'est que le film se situe dans le Paris des années 60, et ce décalage temporel permet donc à la fois un voyage à Paris et dans le passé et ses moeurs. Comme les habitantes du 6e étage viennent de l'Espagne, le film permet donc également un voyage dans cette culture au passage, ce qui le qualifie d'autant plus pour cette série de billet que ce cinéphile-ci s'envole justement pour l'Espagne dans quelques jours.
--
Le second film, Un plan parfait, toujours en salle au moment d'écrire ceci, met en vedette Dany Boon (devenu célèbre grâce à un film qui n'aurait pas déparé cette série, Bienvenu chez les Ch'tis). Il y joue un voyageurs indépendant qui effectue des recherches pour Le Routard, basé à Moscou, mais en mission de remplacement à Nairobi au Kenya, ce qui fournit le prétexte à une bonne partie des scènes en Afrique et une autre partie à Moscou, créant du coup un intéressant dépaysement pour le cinéphile. Le film lui-même est une comédie romantique avec ses bons moments; c'est l'histoire d'une jeune femme qui désire briser une malédiction familiale sur les échecs des premiers mariages en mariant le premier venu pour le divorcer au plus vite, question de mettre cet épisode inévitable derrière elle. Évidemment, les choses se compliquent quand le gars (notre voyageur joué par Boon) tombe amoureux de la fille en question et se montre trop naïf pour réaliser qu'il est mené en bateau.
--
Voilà qui met fin à cette série, que j'avais débuté en partie faute d'avoir des sujets de voyages intéressants à traiter ici pendant mon séjour au pays, mais comme je l'ai mentionné ci-haut, je m'envole pour l'Espagne, alors c'est le moment idéal pour terminer notre voyage par le cinéma... et voyager pour de vrai.
--

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.