mercredi 21 juillet 2010

Séville par l'affichage

C'est un peu devenu une vieille habitude de ce blogue... quelques photos amusantes sur l'affichage à Séville.


Si vous ne connaissez pas les grands maîtres, cherchez un hôtel à Séville! (J'ai aussi retracé l'hostal Dali un peu plus loin).


En Andalousie, on consomme beaucoup, beaucoup d'huile d'olive. Assez que la disposition d'huile usée peut devenir problématique pour l'environnement. On a donc un système de collecte et récupération d'huile d'olive usée.


Une station du Sevicci, le Bixi de Séville. C'est notre maire Tremblay qui serait fier!


Un "gros plan" de l'affiche microscopique de l'office du tourisme, que j'ai vu par hasard, près de l'entrée de la chapelle de l'Hospital de la Caridad. Le bureau était fermé.


Le Cartoon snack bar! Avec ses références visuelles, je suis sur qu'Istvan ou Sophie et Martin y seraient arrêter manger quelque chose!


Prendre l'escalier mobile n'est pas une mince affaire, à Séville! ;-)
Ok, à partir de combien de logos deviennent-ils inutiles car on n'arrive pas à les consulter efficacement? J'avoue que pour ma part, ce lot-ci comprenait déjà trop d'informations à assimiler en montant et que j'ai dû revenir sur mes pas pour y regarder de plus près - et prendre cette photo.


Rue Sierpes... C'est pas encore le logo de Mediaspaul, ça? Daniel, si j'étais parano... :-)


Un autobus ambulant permet de visiter la célèbre Pedrera de Gaudi, de Barcelona. L'autobus s'est arrêté quelques jours à Séville, et la visite (virtuelle) était gratuite! Mais j'avais déjà vu l'original, gnagna!


Les agences de voyage d'autres pays proposent parfois des drôles de choses à leur clientèle... comme de visiter le Canada! :-) Je blague, évidemment, ça ne fait que prouver que ce qui est exotique pour ce voyageur-ci et versa... on se comprends. N'empêche qu'entre un dépliant pour Nueva York et un pour Disney World, on a un dépliant avec une belle image... d'une cabane au Canada! (soupir). Et puis, entre nous, qui a envie, en un court voyage organisé de voir (comme le prétends l'en-tête du dépliant promo) la côte est, la côte ouest et la transcanadienne??


Celle-ci n'est pas vraiment une question d'affichage, mais c'est vraiment intrigant. Il y a une assez grande quantité de cadenas attachés à cette grille sur le pont San Telmo pour attirer l'attention. Trop grande quantité pour n'être qu'un hasard de quelques cadenas oubliés. Mieux encore, la plupart ont une inscription dessus, au feutre, avec ici un nom ou deux, une date, dont certaines remontent à 2007. Mystérieux.
--
Bon, je triche un peu ici, ce n'est pas à Séville, mais à Osuna, petite ville à une heure d'ici, que j'ai déniché cette Pizzeria Springfield, dont voici l'enseigne! :)
--

2 commentaires:

  1. Daniel Sernine11:00 AM

    Mais oui, Hugues, tu ne le savais pas? Je travaille au service d'une multinationale...

    p.s.: les cadenas, ça m'intriguait aussi, alors j'ai trouvé ceci: http://ludovicdeseville.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  2. Daniel, merveilleux, tu fais un excellent recherchiste :-)
    --
    L'entrée de Ludo est datée du 13 septembre dernier, ce qui explique pourquoi je n'ai pas vu autant de cadenas que lui sur place; la ville aura finalement réagit, mais les jeunes continuent à verrouiller des cadenas sur le pont!

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.