mardi 13 juillet 2010

NO 8 DO

NO 8 DO.
C'est à la fois la devise de Séville, et sa légende.
NO 8 DO est en fait un rébus, alors j'étais bien content de découvrir ce que signifie cette inscription que l'on voit partout en ville. De la façade de la mairie aux toilettes publiques en passant par les édifices historiques et même les couvercles d'accès aux égouts sur les trottoirs... NO 8 DO est impossible à éviter, mais difficile à interpréter.
C'est que le 8, au centre, n'est pas un chiffre. C'est un écheveau de laine! En espagnol, ça se dit una "madeja".
Ainsi, on obtient "No-madeja-do", ou, prononcé différemment, "No me ha dejado". Ce qui peut se traduire par: "Elle ne m'a pas abandonnée".
Après la reconquête du 13e siècle, le roi Fernando III a installé sa cour à l'Alcazar de Séville. C'est donc de Séville qu'a gouverné son successeur, son fils Alfonso X, ce dernier étant un lettré, un poète, linguiste et astronome reconnu à son époque. Quand son propre fils a tenté d'usurper le trône, les gens de Séville seraient demeurés fidèles à Alfonso (dit "Le sage"), et c'est lui, qui, rendant hommage à Séville, aurait dit: Elle ne m'a pas abandonnée. No me ha dejado, ou No8Do.
--

2 commentaires:

  1. Daniel Sernine11:55 AM

    Hola Hugo,
    Est-ce qu'il y a à Séville des traces (officielles ou non) de la Guerre Civile ou de la dictature franquiste? (plaques commémoratives, noms de rues, que sais-je?)

    RépondreSupprimer
  2. Daniel,
    Voir, à ce sujet, ma réponse à cette délicate question, dans ce billet:
    http://espritvagabond.blogspot.com/2010/07/no-8-do-2.html

    RépondreSupprimer

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.