samedi 21 février 2015

Mes prédictions pour les Oscars

Après la publication de mes choix personnels pour les Oscars, voici maintenant le jeu, plus difficile, des prédictions. Nonobstant donc mes choix personnels, voici ceux que je pense que l'Académie fera. (Ces prédictions sont basées sur l'expérience des oscars, les autres prix remportés par les nominés, et l'historique des Oscars eux-mêmes).
--

Meilleur acteur: Eddie Redmayne, The Theory of Everything. Même si Michael Keaton a des chances, et certains prédisent une surprise causée par Cooper à cause de l'intérêt public et journalistique/politique de American Sniper (je ferme ma télé si ça se produit, mais je ne m'inquiète pas, il n'était même pas nommé aux SAG), je demeure convaincu que Redmayne, gagnant du Screen Actors Guild cette année est la prédiction claire. Historiquement, une bonne interprétation d'un personnage aux prises avec un handicap physique est toujours garant d'une bonne réception par l'académie. Même s'il ne s'agit pas des meilleurs indicateurs, Redmayne a aussi remporté le Golden Globe et le BAFTA en plus d'une série de plus petits prix ou festivals. Une prédiction assez solide, donc, d'après moi.

Meilleure actrice: Juliane Moore, Still Alice. Aussi un rôle de personnage aux prises avec un handicap, ici pas au sens premier, mais tout de même, un personnage aux prises avec la maladie d'Alzeimer qui a des impact physiques dégénérescents. Elle aussi a remporté le Screen Actors Guild Award et en est à sa cinquième nomination aux Oscars, sans jamais avoir été récompensé. Tout ceci est une belle recette pour qu'elle l'emporte cette année (elle a aussi gagné le Golgen Globe et le BAFTA). En plus, Marion Cotillard et Reese Witherspon ont déjà remporté un Oscar. Felicity Jones et Rosamund Pike en sont à une première nomination (et n'ont remporté aucun autre prix cette année). Une prédiction très solide en faveur de Julianne Moore, donc.

Meilleur acteur - rôle de soutien: J.K. Simmons, Whiplash. Ici, ma prédiction rejoint mon choix personnel. Même s'il en est à sa première nomination aux Oscars, Simmons a littéralement remporté tous les prix d'interprétation grâce à ce rôle exceptionnel (incluant la SAG, mon indicateur de prédilection aux Oscars pour les catégories d'acteurs). Tous les autres pourraient toutefois causer une surprise. Edward Norton, avec sa 3e nomination (mais il n'a jamais obtenu d'Oscar) joue dans un film aux très nombreuses nominations et Robert Duvall a une longue et magnifique carrière derrière lui, mais il a déjà gagné l'Oscar, même s'il y a plus de 25 ans. Ethan Hawke accomplit une sorte d'exploit, dans un film parmi les grands favoris, et il en est à sa 4e nomination sans avoir remporté d'Oscar, et Mark Ruffalo en est à sa seconde nomination en 6 ans, toujours sans statuette lui aussi. La forte impression ressentie lors du visionnement de Whiplash, couplée aux prix remportés par Simmons et par le fait qu'à part Duvall (le seul déjà oscarisé de la catégorie cette année), les autres sont tous plus jeunes que Simmons, tendent à confirmer que cette prédiction demeure assez solide malgré la compétition serrée.

Meilleur actrice - rôle de soutien: Patricia Arquette, Boyhood. Il n'est pas dit que Boyhood repartira les mains vides, même si Ethan Hawke verra l'oscar lui échapper, l'Académie reconnaîtra la difficulté de jouer dans ce film pour un acteur adulte via la performance d'Arquette. Une première nomination, mais elle a remporté les prix majeurs jusqu'ici (incluant la SAG). La catégorie est moins serrée que sa contrepartie masculine cette année. Streep a remporté plusieurs Oscars et Kiera Knightley (seconde nomination) est encore jeune et son rôle était beaucoup moins impressionnant. Laura Dern dans Wild (tout comme Reese Witherspoon dans sa catégorie) montre à quel point Jean-Marc Vallée est apprécié à titre de directeur d'acteurs, mais comme il a eu son moment de gloire à ce titre l'an dernier (ses acteurs l'avaient tous deux emporté), les chances de Dern sont plus faibles. Reste Emma Stone, qui pourrait causer une surprise, mais sa jeunesse et l'absence d'autres prix jouent contre un tel scénario et dans son cas, c'est une première nomination, l'Académie se dira qu'elle a encore bien du temps devant elle. Patricia Arquette semble donc une prédiction plutôt certaine ici.

Meilleur scénario (adapté): The Imitation Game. La catégorie la plus difficile à prédire d'après moi cette année. Votre prédiction sera certainement aussi bonne que la mienne, sauf peut-être Inherent Vice dont c'est la seule nomination. Je ne pourrais pas croire que American Sniper gagnera (ça porterait à mes yeux un sérieux coup à la crédibilité des Oscars, vu la prévisibilité et les clichés du scénario comme des dialogues). Reste donc The Imitation Game, The Theory of Everything et Whiplash. D'un côté, The Imitation Game est le seul parmi les trois à avoir reçu une nomination aux Writers Guild (et celui qui a remporté le prix)... mais les scénaristes sont loin d'être majoritaires à voter à l'Académie. Whiplash pourrait donc causer une agréable surprise ici, vu l'aspect moins conventionnel de son scénario, mais, c'est The Theory of Everything qui a remporté le BAFTA, alors c'est un peu un hasard que de tenter de prévoir le vote de l'Académie.

Meilleur scénario (original): The Grand Budapest Hotel. Même prédiction que mon choix. Je rejoins ici aussi le gagnant du BAFTA, du Writers Guild Award et des Golden Globe. L'Académie ne laissera pas repartir les mains vides un film avec autant de nominations (9). Le reste du vote se divisera probablement entre Birdman et Boyhood, les deux autres grands favoris des Oscars cette année. Nightcrawler a un scénario vraiment intelligent, mais le film a été un peu boudé par l'Académie (c'est sa seule nomination, Jake Gyllenhaal méritait une nomination comme meilleur acteur) et Foxcatcher, malgré un cocktail de nominations, n'est pas nominé comme meilleur film, un mauvais signe règle générale. Cette prédiction demeure donc relativement sure, même si elle n'est pas aussi solide que certaines autres.

Meilleure réalisation: Alejandro Gonzalez Inaritu, Birdman. La grande question ici: que décidera de reconnaître l'Académie? Le tour de force de Linklater pour Boyhood, ou l'inventivité de Inaritu pour Birdman? Très difficile de trancher entre les deux. Toutefois, même si on aurait pu croire que l'oscar irait à Linklater, Inaritu a remporté le Directors Guild Award, un indice assez solide pour prédire l'Oscar dans cette catégorie par le passé. Les autres ne sont tout simplement pas dans la course, donc la difficulté de la prédiction ici est de faire le choix entre les deux principaux prétendants au titre. Linklater en est tout de même à sa 3e nomination sans Oscar (Inaritu sa seconde, sans Oscar lui non plus) et Linklater a remporté le Golden Globe, mais je préfère le WGA comme indicateur plus solide de prédiction, vu le nombre de membres de l'Académie qui y votent également. Bref, une prédiction, mais qui pourrait aller aussi bien d'un côté que de l'autre, le choix de Inaritu n'étant qu'à peine mieux supporté par les signes précurseurs aux Oscars.

Meilleur film: Birdman. Cette catégorie demeure un mystère pour qui veut jouer aux prédictions, mais je penche pour Birdman. Ici aussi, comme dans la catégorie précédente, la lutte se fait essentiellement entre Birdman et Boyhood, les deux films les plus originaux de l'année. En vrac, les faiblesses des autres nominés: The Grand Budapest Hotel n'a pas de nomination côté acteurs, Selma n'a aucune autre nomination, The Theory of Everything, The Imitation Game et Whiplash seront récompensés dans des catégories individuelles, American Sniper n'aurait jamais dû se retrouver en nomination. Comme aucun des deux principaux concurrents ne remportera le scénario (d'après moi) ni aucun des acteurs (sauf Patricia Arquette), bien difficile de croire qu'un des deux films fera donc une vague vers l'Oscar du meilleur film. Je crois que l'Académie remettra l'Oscar à celui qui aura remporté l'Oscar du meilleur réalisateur. Par le passé, c'était un indicateur assez fiable en cas de course serrée, mais depuis Argo (Oscar du meilleur film sans nomination pour son réalisateur, une première en plusieurs décennies), l'affaire n'est pas aussi claire. Il se pourrait bien que plusieurs votant récompensent le réalisateur d'une part et le film de l'autre, créant alors une situation où une de mes deux prédiction tombe automatiquement alors que l'autre s'avère exacte par la même occasion. Si jamais l'Académie choit plutôt Boyhood pour les deux catégories, alors je perd deux prédictions, mais elles sont tout de même basées sur un ensemble de facteurs (nombre de nominations, prix remportés cette année auprès des guildes), qui favorisent légèrement Birdman.
--
Voilà donc mes prédictions. Solides certitudes du côté des acteurs et actrices, et assez solide pour le scénario original, mais dans les trois autres cas, malgré mes efforts de prédiction, je pourrais bien être à côté des raisonnements et préférences de l'Académie, même si mes réflexions sont basées sur l'expérience de ce genre de choses. Dernière prédiction: je ne raterai pas plus de deux catégories sur les trois qui me paraissent plus incertaines, sinon, je serai fort surpris. Enfin, comme mes choix diffèrent de mes prédictions dans la moitié des catégories, je ne serai pas déçu s'ils ne l'emportent pas au profit de mes prédictions (ou si mes prédictions d'avèrent ratées au profit de mes choix personnels).

Et de votre côté, quelles sont vos prédictions? Où divergeons nous d'opinion? Quels arguments sous-tendent vos prédictions?
--

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'Esprit Vagabond vous remercie de vous identifier (ou signer votre commentaire). Assumez vos opinions!
L'Esprit Vagabond est un blogue privé et ne publie pas de commentaires anonymes.